Tag Archives: United Arab Emirates

UAE: Droits de l’homme : Campagne de l’UIA pour la libération de Mohammed al-Roken

le 12 octobre, 2017

Campagne internationale pour la libération de Mohammed al-Roken

L’Union internationale des avocats (UIA) lance une campagne pour exiger des autorités émiraties la libération de l’avocat défenseur des droits de l’homme Mohammed al-Roken.

Au travers d’une campagne d’affichage et de plaidoyer, l’UIA encourage ses membres, en particulier et la communauté juridique internationale, en géénral, à faire « pression » sur le gouvernement émirati par l’envoi de courriers dénonçant l’injustice de la détention de Mohammed al-Roken. Un modèle de lettre est disponible sur son site.

« Aucun défenseur ne doit être détenu ou emprisonné du fait de l’exercice pacifique de ses droits à la liberté d’expression et d’association », affirme la présidente de l’UIA Laurence Bory qui estime que « la détention de Me Mohammed al-Roken est incompatible avec les responsabilités et les engagements des Émirats Arabes Unis en tant que membre du Conseil des droits de l’homme. »

Pour rappel, l’avocat émirati a été arrêté le 17 juillet 2012 dans le cadre d’arrestations de masse à l’égard de défenseurs des droits de l’homme, de juges, d’intellectuels et de leaders de la communauté étudiante. Ces arrestations faisaient suite à une pétition réclamant des réformes pour une plus grande démocratisation de l’État. À l’issue du procès des 94 Émiratis également connu sous l’acronyme “UAE94”, l’avocat été condamné, le 2 juillet 2013, à 10 ans de prison, dont trois de probation et une interdiction d’exercer pour avoir créé une organisation ayant soi-disant pour objectif de renverser le gouvernement.

L’avocat émirati a été soumis à des actes de torture, privé d’un droit à la défense effective et les observateurs indépendants n’ont pu accéder aux audiences. Reconnu pour son engagement en faveur des droits de l’homme, Mohammed al-Roken s’est vu décerné le Prix international des droits de l’homme Ludovic Trarieux en mai 2017.

 

https://www.lextimes.fr/actualites/droits-de-lhomme/campagne-de-luia-pour-la-liberation-de-mohammed-al-roken

No automatic alt text available.

10 novembre 2017: l’Avvocatura internazionale a Venezia in occasione della consegna del Premio Ludovic Trarieux 2017, assegnato all’avv. Mohammed al-Roken degli Emirati Arabi Uniti e per tutti i difensori dei diritti umani minacciati, incarcerati, uccisi a causa della loro attività http://bit.ly/2yfjhV1

No automatic alt text available.

No automatic alt text available.

Advertisements

United Arab Emirates/Prix Ludovic-Trarieux: Remise du XXIième Prix international des droits de l’homme à M. Mohammed al-ROKEN

le 7 septembre, 2017

Image may contain: text

Image may contain: text

No automatic alt text available.

(Ludovic Trarieux Facebook)

http://www.aljazeera.com/news/2017/05/lawyer-mohammed-al-roken-awarded-human-rights-prize-170528103532469.html (ENGLISH)

https://www.frontlinedefenders.org/en/case/case-history-mohamed-al-roken (ENGLISH)

https://en.wikipedia.org/wiki/Mohammed_Al-Rukn (ENGLISH)

Image may contain: 1 person, close-up

Prix Ludovic Trarieux: Le Prix Ludovic Trarieux 2017 est Mohammed al-Roken ( Emirats Arabes Unis)

le 27 mai, 2017

Image result for Mohammed al-Roken

Image may contain: 1 person

No automatic alt text available.

No automatic alt text available.

(Facebook)

http://www.ludovictrarieux.org/fr-index.htm

http://www.ludovictrarieux.org/uk-index.htm (ENGLISH)

https://en.wikipedia.org/wiki/Mohammed_Al-Rukn (ENGLISH)

https://www.frontlinedefenders.org/en/case/case-history-mohamed-al-roken (ENGLISH)

http://www.advocatenvooradvocaten.nl/12599/l4l-award-on-the-shortlist-dr-mohammed-al-roken/ (ENGLISH)

UAE/Saudi Arabia: HRW Slams Gulf Crackdown on Dissent, ‘Unfair Trials’

November 1, 2016

Human Rights Watch logo

Human Rights Watch on Tuesday slammed a “well-funded” clampdown on Gulf Arab rights activists and urged the six monarchies to implement “much-needed reforms” instead of jailing peaceful critics.

The New York-based watchdog made its latest call for reform in Gulf Cooperation Council states as it launched an interactive website with the profiles of 140 prominent Gulf activists  — reflecting Twitter’s 140-character limit — who have been arrested, tried and sentenced for voicing their opinions online over the past six years.

They include prominent Bahraini activist Nabeel Rajab, who is on trial on charges of “spreading false information and posting online insults,” and Saudi activist Waleed Abulkhair who is serving a 15-year jail sentence.

Also among those listed is Emirati lawyer Mohammed al-Roken, who was jailed in 2013 with 69 people for 15 years after being convicted of plotting to overthrow the regime.

“The Gulf states have engaged in a systematic and well-funded assault on free speech to subvert the potentially transformative impact of social media and internet technology,” said HRW’s Middle East director Sarah Leah Whitson.

http://english.almanar.com.lb/83785

https://www.hrw.org/news/2016/11/01/arab-gulf-states-attempts-silence-140-characters

https://www.hrw.org/fr/news/2016/11/01/etats-du-golfe-repression-contre-140-activistes-diffusant-des-tweets-de-140 (FRANCAIS)

http://it.euronews.com/2016/11/01/hrw-denuncia-le-violazioni-dei-diritti-umani-nel-golfo (ITALIANO)

https://www.hrw.org/ar/news/2016/11/01/295650 (ARABIC)

 

United Arab Emirates: Observatoire international des avocats en danger : soutien au Dr.Mohammed Abdullah Al-Roken, avocat émirati, éminent défenseur des droits de l’Homme

Conseil national des barreaux

L’Observatoire tient à apporter son entier soutien au Dr. Mohammed Abdullah Al-Roken, avocat émirati engagé dans la promotion des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, détenu depuis 2012 pour avoir œuvré pour la protection des droits de l’Homme et la défense des prisonniers d’opinion.

Le Dr. Mohammed Abdullah Al-Roken a été arbitrairement arrêté le 16 juillet 2012 alors qu’il allait signaler la disparition de son fils et de son gendre à la police, puis détenu dans une prison secrète où il a été torturé, maltraité, et maintenu à l’isolement jusqu’à son jugement.

La Cour de sûreté de l’Etat des Emirats Arabes Unis l’a condamné à une peine de 10 ans d’emprisonnement pour avoir « conspiré contre le gouvernement » à l’issue d’un procès inéquitable et politique de masse en juillet 2013. Dans cette affaire, 94 personnes ont été jugés, dont des dizaines de militants et défenseurs des droits humains, juges, universitaires, leader étudiants et avocats. Tous avaient, avant leur arrestation, pacifiquement appelé à davantage de droits et libertés, notamment le droit de vote aux élections parlementaires. Le Dr. Mohammed Abdullah Al-Roken était d’ailleurs l’un des 133 signataires d’une pétition adressée aux autorités du pays en mars 2011.

Lors de ce procès, les juges émiratis n’ont pas examiné les allégations de torture et de mauvais traitements dénoncés par les accusés et ont justifié leurs condamnations par des aveux obtenus sous la torture en violation de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, pourtant ratifiée par les Emirats Arabes Unis en 2012.

Le Dr. Mohammed Abdullah Al-Roken est un juriste militant reconnu et estimé, ancien président des juristes des Emirats Arabes Unis, et membre d’Amnesty International dont il est le principal contact aux Emirats. Il a été, compte tenu de son engagement, finaliste pour le Prix « Front line Defenders » en 2014 et a reçu le Prix Alkarama pour les défenseurs des droits de l’Homme en 2012.

http://cnb.avocat.fr/m/Observatoire-international-des-avocats-en-danger-soutien-au-Dr-Mohammed-Abdullah-Al-Roken-avocat-emirati-eminent_a2776.html

Statement: Interactive Dialogue with the UN Special Rapporteur on Human Rights Defenders, 31st Session of the UN Human Rights Council | Joint Statement

March 7, 2016

The following joint oral statement by Lawyers’ Rights Watch Canada and Asian Legal Resource Centre was submitted but was among the statements of  eleven NGOs that could not be delivered during the Interactive Dialogue with the United Nations Special Rapporteur on the Situation of Human Rights Defenders at the 31st session of the Human Rights Council (HRC) due to time constraints of the HRC.

Joint Oral Statement to the 31st Session of the UN Human Rights Council from Lawyers’ Rights Watch Canada (LRWC), a non-governmental organizations in Special Consultative status and the Asian Legal Resource Centre (ALRC), a non-governmental organizations in General Consultative status

Mr. President,

Lawyers’ Rights Watch Canada and the Asian Legal Resource Centre welcome the report of the Special Rapporteur on the situation of Human Rights Defenders.[1] Our work confirms Mr. Forst’s observations of the many serious challenges facing defenders; we highlight three of those concerns.

States increasingly use laws that are non-compliant with international human rights standards that delegitimize or criminalize the work of defenders, subjecting them to surveillance, prosecutions, arbitrary arrests and detention, and restricted rights to freedoms of expression, assembly and association. Many states prosecute defenders, including lawyers, for exercising rights including Thailand,[2] Malaysia,[3] Cambodia,[4] and shockingly States that are members of this Council — China,[5] Saudi Arabia,[6] Bangladesh,[7] the United Arab Emirates and Viet Nam.[8]

Statement: Interactive Dialogue with the UN Special Rapporteur on Human Rights Defenders, 31st Session of the UN Human Rights Council | Joint Statement

UAE: Free Human Rights Lawyer Mohammed Al Roken

A well-known and respected human rights lawyer, Mohammed is serving his second year of a ten-year jail sentence – simply for doing his job and defending human rights.

12 April marks a thousand days since the UAE jailed Mohammed for speaking up for human rights and criticising the increasingly repressive regime there. Tell Dubai’s ruler that you support Mohammed, and demand his release.

https://www.amnesty.org.uk/actions/uae-94-united-arab-emirates-free-mohammed-al-roken-human-rights-lawyer?utm_source=FBPAGE&utm_medium=Social&utm_content=20150412165700&utm_campaign=Amnesty