Tag Archives: Conseil national des Barreaux

Afghanistan/France: « Il faut nous sauver de cette terreur », supplient avocats et magistrats menacés par les talibans

26/08/21

Afghanistan : "Il faut nous sauver de cette terreur", supplient avocats et magistrats menacés par les talibans

La France aurait exfiltré 1800 personnes d’Afghanistan depuis l’entrée des talibans à Kaboul. Mais beaucoup de défenseurs des droits de l’homme, avocats, magistrats, journalistes, membres d’ONG ne peuvent pas se rendre à l’aéroport ou bien s’il y arrivent, sont refoulés. Les avocats français remuent ciel et terre pour leur porter secours.

« Save my life ! ». Des mails avec cet intitulé, la cellule mise en place par la profession d’avocat pour aider les défenseurs des droits en dangers en Afghanistan en reçoit actuellement 200 par jour. Ils proviennent d’avocats, de magistrats, de  journalistes, de membres d’ONG…. « Plusieurs initiatives ont été initiées lorsque la situation est devenue critique, par exemple le barreau de Marseille a lancé une action intitulée Care pour aider les avocats, le Syndicat de la magistrature, l’Union syndicale des magistrats et le syndicat FO-Magistrats sont également mobilisés. Le Conseil national des Barreaux (CNB) et le barreau de Paris ont proposé, avec l’accord de la Conférence des bâtonniers,  de centraliser toutes les demandes d’aide dans notre Observatoire international des avocats en danger qui a l’avantage d’être une structure déjà rodée au traitement de ce type de situation » explique Laurence Roques, présidente de la Commission Libertés Droits de l’homme du CNB et ancienne présidente du SAF.

Terrés pour échapper aux talibans

Il se trouve que CNB a conclu en 2015 une convention avec le barreau Afghan ; le réseau développé sur place lui permet aujourd’hui de suivre la situation au plus près et de proposer de l’aide. Les avocats peuvent également compter sur le cabinet du Ministre de la justice ainsi que sur plusieurs contacts au sein du Ministère des affaires étrangères. «On nous a expliqué que pour permettre l’exfiltration des afghans en danger, il faut communiquer une liste de noms, avec le numéro de passeport et une explication d’une ligne sur le risque de persécution encouru » confie Laurence Roques. Au départ, la cellule de crise recevait très peu de mails, et puis le chiffre est monté d’un coup pour atteindre 200 par jour. Alors, on inscrit les auteurs des appels au secours sur des listes qui sont transmises aux services de l’Ambassade de France sur place, ainsi qu’au Ministère de la justice, également mobilisé et au Ministère des affaires étrangères. Cela permet d’identifier, dans le chaos général, les gens ultra-prioritaires qui sont nommément menacés.  « Le problème c’est que les défenseurs des droits de l’homme, notamment les avocats et les magistrats, ont déjà fui leur domicile  pour échapper aux talibans qui les traquent, ils se terrent et ne peuvent pas prendre le risque d’aller à l’aéroport car les talibans contrôlent les accès » analyse Laurence Roques.

[…]

https://www.actu-juridique.fr/administratif/libertes-publiques-ddh/afghanistan-il-faut-nous-sauver-de-cette-terreur-supplient-avocats-et-magistrats-menaces-par-les-talibans/

https://www.thelawyersdaily.ca/articles/29278 (ENGLISH)

May be a Twitter screenshot of text that says "Etienne Rosenthal @LawArchipelago Heureux de promouvoir avec @AvocatsCare et notre Comité une coordination entre les barreaux de @marseilleavocat et @Avocatslyon pour la constitution d'une commission transversale d'avocats au profit des #avocats et #magistrats d'#Afghanishtan 16:42 27/08/2021 Twitter for Android"
May be an image of text that says "AFGHANISTAN THOUSANDS WERE AT THE AIRPORT LAST NIGHT IN PURSUIT OF SAFETY AND PROTECTION FOR THEMSELVES AND THEIR FAMILIES. THOUSANDS STILL REMAIN. The horrific blasts killing scores of people, including children, is another reminder that the nightmare continues for ordinary Afghans. The attacks reinforce the need for the world to stand united for Afghanistan and protect its people."

Judges, lawyers, human rights defenders seen as under threat in Afghanistan

26/08/21

Judges, lawyers, human rights defenders seen as under threat in Afghanistan

Legal organizations around the world, including bar associations, condemn Taliban takeover

Legal organizations around the world, including bar and judicial associations, are condemning the Taliban takeover of Afghanistan and the reports of human rights violations that have already taken place there.

The Canadian Superior Courts Judges Association (CSCJA), which represents nearly all of the federally appointed judges in Canada, was one of many associations releasing statements in the past week expressing concern and support for the people of Afghanistan.

“We note with particular concern the media reports about the safety and security of Afghan judges, particularly female judges,” the CSCJA said in its statement. For the past 20 years, it noted, Afghan judges’ focus as an independent judiciary was to render judgments based on the law, respect for human rights, and free of political influence or favour.

“While all judges are now in danger, female judges are particularly at risk because the Taliban has traditionally considered it unacceptable for Afghan women to sit in judgment of men,” the statement read. “Additionally, Afghan women in general now appear more vulnerable because of their apparent inability to move freely within or between cities.”

[…]

https://www.canadianlawyermag.com/news/general/judges-lawyers-human-rights-defenders-seen-as-under-threat-in-afghanistan/359278

https://www.lrwc.org/afghanistan-statement-to-the-un-human-rights-council-seeks-fact-finding-mechanism-joint-statement/

https://www.lawgazette.co.uk/news/afghan-judges-can-relocate-to-the-uk-buckland-confirms/5109608.article

https://www.lawcareers.net/Explore/News/The-Law-Society-comments-on-the-Afghanistan-crisis-26082021

https://www.republicworld.com/world-news/europe/european-union-urges-member-states-to-offer-safe-pathways-out-of-afghan-for-at-risk-people.html

https://www.hrw.org/news/2021/08/26/attack-kabul-airport-ends-civilian-evacuation

https://www.reuters.com/world/islamic-state-claims-responsibility-kabul-airport-attack-2021-08-26/

https://www.fnuja.com/Communique-sur-la-situation-en-Afghanistan_a2483.html (FRANCAIS)

https://www.liberation.fr/international/asie-pacifique/une-explosion-a-proximite-de-laeroport-de-kaboul-20210826_NUA3TP7MUFH7NJFMKWPEB4P7DQ/

No photo description available.

Afghanistan : la communauté judiciaire se mobilise en France

19/08/21

Le 17 janvier dernier, a Kaboul, deux femmes juges de la Cour supreme afghane ont ete tuees par balle dans un attentat qui n'a pas ete revendique, mais que les autorites de l'epoque ont immediatement attribue aux talibans.

Unité Magistrats FO, le barreau de Marseille et une association veulent organiser le départ de Kaboul des femmes juges et avocates, « en grand danger », selon eux.

« Si les talibans réussissent à occuper Kaboul, je crois que notre exécution à toutes est assurée. Nous avons besoin de l’aide extérieure pour éviter le pire. » Ainsi parlait Tayeba Parsa, l’une des 260 femmes juges d’Afghanistan, en poste à la division commerciale de la cour d’appel de Kaboul. C’était samedi dernier et ça semble être il y a une éternité. Depuis, prenant le monde entier de court, les talibans sont entrés dans la capitale afghane et ont proclamé leur victoire depuis le palais présidentiel, dans lequel se pavanent, aujourd’hui, les nouveaux maîtres du pays.

Comme d’autres magistrates, Tayeba Parsa a reçu il y a quelques mois des menaces et a subi à plusieurs reprises des intimidations dans sa salle d’audience, où elle a vu défiler – et condamné – hommes d’affaires véreux et escrocs en tout genre, très souvent en lien avec les talibans. Aujourd’hui, elle vit la peur au ventre. « Nous savons que les talibans visent en premier lieu les militaires, mais aussi le milieu judiciaire. Nous avons jugé et condamné certains d’entre eux, ils veulent se venger et je suis en danger, sans compter que les femmes qui occupent une place de pouvoir dans la société deviennent des cibles naturelles », craint-elle.

Attentat

Cette jeune et brillante magistrate a toutes les raisons de s’inquiéter. D’abord parce qu’elle incarne tout ce qu’« ils » exècrent : une femme libre, qui défend les droits de l’homme et ceux des femmes, l’état de droit et les valeurs démocratiques. Mais aussi parce que d’autres, avant elles, l’ont payé au prix de leur vie. Le 17 janvier dernier, à Kaboul, deux femmes juges de la Cour suprême afghane ont été tuées par balle dans un attentat qui n’a pas été revendiqué, mais que les autorités de l’époque ont immédiatement attribué aux talibans. La même juridiction avait déjà été la cible, en février 2017, d’une attaque suicide visant une foule d’employés et qui avait fait au moins 20 morts et 41 blessés.

Tayeba Parsa sera sur leur liste, elle ne sera pas la seule. Le syndicat Unité magistrats FO, le barreau de Marseille et une association d’avocats, le Cercle avocats réflexion évolution (Care), ont lancé jeudi 19 août un comité de soutien pour la défense des magistrates et avocates afghanes. Au-delà des déclarations de bonnes intentions, ces professionnels de la justice veulent aider concrètement leurs collègues et consœurs menacées à fuir au plus vite leur pays, où elles sont désormais en danger de mort. « Il n’y a pas que les journalistes, les interprètes et les civils qui ont pu aider les forces militaires étrangères. Les professionnels de la justice, qui ont œuvré ces vingt dernières années dans un contexte difficile de reconstruction des institutions du pays, au service de la protection des libertés publiques et individuelles, de l’égalité des citoyens devant la loi et d’une justice indépendante, voient aujourd’hui leur vie menacée. Les femmes, en particulier, sont particulièrement visées », alerte Béatrice Brugère, secrétaire générale d’Unité Magistrats FO. L’amnistie générale et le « pardon » promis par les nouveaux chefs du régime ne trompent personne, en tout cas pas elle. « Ces promesses n’engagent que ceux qui les prononcent. En réalité, les femmes magistrates et les avocates afghanes courent un grave péril en raison des valeurs qu’elles portent au quotidien », s’inquiète Mme Brugère.

Réseaux activés

Le comité que son syndicat vient de lancer vise à établir « dans les plus brefs délais » une liste de juges et avocates en danger, de manière à la communiquer aux autorités, mais aussi à « faciliter leur départ et leur protection » dans les meilleurs délais. « Nous voulons les aider concrètement », abonde Étienne Rosenthal, avocat à Nantes et président du Care. « Le personnel judiciaire est visé au premier chef par les purges qui s’annoncent et il faut agir sans tarder », exhorte-t-il, « heureux et fier » de voir le barreau et la magistrature « travailler main dans la main ». Diplomates, membres de la diaspora afghane, cabinets d’avocats présents sur place… « Depuis lundi, nous activons tous nos réseaux pour entrer en contact avec nos consœurs menacées. Une fois identifiées, et en liaison avec les autorités françaises, nous leur apporterons une aide concrète sur le plan juridique, administratif et humain, afin de faciliter leurs démarches pour obtenir le statut de réfugié politique et organiser le plus vite possible leur départ ».

[…]

https://www.lepoint.fr/societe/afghanistan-la-communaute-judiciaire-se-mobilise-en-france-19-08-2021-2439480_23.php

https://www.gazette-du-palais.fr/actualites-professionnelles/laccueil-des-avocats-afghans-en-france-sorganise/

https://www.france24.com/fr/france/20210818-les-premiers-afghans-exfiltr%C3%A9s-de-kaboul-par-la-france-sont-arriv%C3%A9s-%C3%A0-paris

https://www.conferencedesbatonniers.com/2317-adoption-d-une-motion-suite-a-la-situation-en-afghanistan

https://www.france24.com/fr/asie-pacifique/20210819-afghanistan-les-%C3%A9vacuations-se-poursuivent-l-espagne-accueille-un-premier-groupe-d-exfiltr%C3%A9s

https://www.avocatssansfrontieres-france.org/fr/actualites/357/

https://www.francetvinfo.fr/monde/afghanistan/le-monde-judiciaire-francais-s-inquiete-et-se-mobilise-pour-le-rapatriement-des-anciens-auxiliaires-afghans-de-l-armee-francaise_4740445.html

(ENGLISH)

https://austbar.asn.au/news-media/statement-on-afghanistan-by-the-law-council-of-australia-and-the-australian-bar-association

https://www.lawgazette.co.uk/news/we-live-hidden-frightened-afghan-judge-pleads-for-help/5109564.article

May be an image of text

Communiqué du conseil national des barreaux

UK: Help Afghan lawyers escape ‘perilous future’ under Taliban rule, urge legal groups

17/08/21

A group of professional legal bodies have urged the UK government to help lawyers trapped in Afghanistan.

In a joint statement, the Law Society, Bar Council and Bar Human Rights Committee call on the government to offer asylum to female judges and other legal professionals in Afghanistan.

They are “gravely concerned” about the situation in Afghanistan and the fate of all those working in the country’s justice system who now face “a perilous future” under Taliban rule.

“We are extremely worried about the situation of at least 250 women judges in the country who we consider to be at particular risk,” the group said. “We urge the UK government not to abandon these courageous defenders of the rule of law and — in liaison with its international allies — to offer evacuation and safety and asylum in the UK to those women judges, their families, and other members of the legal profession who are in serious danger.”

The International Association of Women Judges yesterday raised concerns about their colleagues in Afghanistan, “given the special role they have played and are still playing, in upholding the rule of law and human rights for all, and the particular dangers they face as a result”. The group fear for their safety due to the nature of their work and the past rulings they have made in criminal, anti-corruption and family courts.

[…]

https://www.cba.org/News-Media/Press-Releases/2021/August/Statement-by-CBA-President-on-the-Situation-in-Afg?lang=en-ca

https://www.thelawyersdaily.ca/articles/29051

https://www.jurist.org/news/2021/08/afghanistan-dispatches-i-personally-think-law-major-is-no-more-a-field-of-study-for-students-particularly-women/

https://www.theglobeandmail.com/world/article-merkel-warns-western-countries-must-offer-aid-to-afghans-fleeing/

https://eeas.europa.eu/headquarters/headquarters-homepage/103053/afghanistan-joint-statement-international-community-latest-developments_en

https://www.avocatparis.org/afghanistan-le-barreau-de-paris-appelle-levacuation-des-civils-risque-pour-garantir-leur-protection (FRANCAIS)

https://www.cba.org/News-Media/Press-Releases/2021/August/Statement-by-CBA-President-on-the-Situation-in-Afg?lang=fr-ca

May be an image of text
May be an image of 2 people and text that says "MILLIONS OF AFGHAN LIVES ARE AT RISK NOW!"
May be an image of one or more people and text that says "WOMEN'S RIGHTS ARE ' HUMAN RIGHTS STAND UP WITH AFGHAN WOMEN global,voice lobaLyoice Soroptimist International of Europe"
May be an image of 1 person and standing
May be an image of 1 person
May be an image of text that says "Sea-Watch.org EVACUATE ALL PEOPLE IN DANGER FROM AFGHANISTAN NOW!"
May be an image of 6 people, child, people sitting and text
May be an image of 8 people, headscarf and text that says "fidh INTERNATIONAL FEDERATION FOR HUMAN RIGHTS TAKE ACTION NEWSLETTER MAKE A DONATION MENU Afghanistan: Human Rights Defenders, Journalists, and Civil Society Members Must Be Protected f OPEN LETTER 16/08/2021 ES FR Afghanistan Human Rights Defenders R Ramesh Shankar The Times of India via AFP"
May be an image of monument, outdoors and text that says "Leave No One Behind FE"

Lebanon/France: Khalaf aux magistrats : Unissons-nous pour faire trembler les responsables de nos malheurs

13/07/21

Khalaf aux magistrats : Unissons-nous pour faire trembler les responsables de nos malheurs

Des représentants de barreaux arabes et européens ont participé au « Jour de la solidarité » avec les avocats libanais.

« Magistrats du Liban, je vous lance un appel solennel, en prenant à témoin mes confrères du monde : assainissons nos relations, faisons trembler ceux qui sont responsables de nos malheurs. Tant que nous ne serons pas unis, ceux-là mêmes qui ont tué, pillé sans vergogne, qui se croient au-dessus des lois et pensent pouvoir échapper indéfiniment à la justice, gagneront, alors que le Liban perdra. » C’est un véritable cri d’alarme qu’a lancé hier le bâtonnier de Beyrouth, Melhem Khalaf, à une magistrature qu’il décrit « comme hautaine et soumise ».

Me Khalaf a tenu ces propos lors du Jour de solidarité internationale avec le barreau de Beyrouth, organisé par le conseil de l’ordre des avocats dans la salle des pas perdus du Palais de justice, avec la participation de Mohammad Mrad, bâtonnier de Tripoli, de 12 représentants de barreaux arabes et européens, notamment français, ainsi que de nombreux avocats. Le conseil de l’ordre croise le fer avec le corps de la magistrature depuis le 28 mai dernier. Ce jour-là, il avait décrété une grève après l’arrestation de l’avocat et activiste Rami Alleik, appréhendé avec violence en pleine rue pour avoir refusé de se présenter devant les services de renseignements des Forces de sécurité intérieure (FSI), à la suite de la plainte déposée par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) pour outrage à la magistrature. Malgré le mouvement de contestation qui avait suivi, Me Alleik avait été détenu pendant plusieurs jours avant d’être libéré à la condition de ne pas exercer pendant deux mois. Considérant qu’il lui revient seul de prendre de telles mesures, le conseil de l’ordre avait poursuivi sa grève, à laquelle il n’a toujours pas mis un terme, pour exprimer son « ras-le-bol contre une violation des lois et un glissement vers l’État policier ». L’événement organisé hier s’inscrit dans le cadre plus large du « grand soulèvement » lancé par le conseil de l’ordre en même temps que la grève. Parmi les responsables des ordres étrangers à avoir répondu à cet appel, Dominique Attias, présidente de la fédération des barreaux d’Europe, Hélène Fontaine, présidente de la Conférence des bâtonniers de France et d’Outre-Mer, Jérôme Gavaudan, président du Conseil national des barreaux de France, Martin Pradel, membre du Conseil national des barreaux de France, Raja Attia, président de l’Union des avocats arabes et bâtonnier du barreau égyptien, Dhiyaa al-Saadi, bâtonnier de la République d’Irak, Marie-Aimée Peyron, vice-présidente du Conseil national des barreaux et qui représentait le barreau de Paris, Serge Deygas, bâtonnier de Lyon, Nicolas Bedel de Buzarengues, bâtonnier de Montpellier, Amine Faraj, membre du conseil de l’ordre de Montpellier, Vincent Maurel, représentant du bâtonnier des Hauts-de-Seine.

[…]

https://www.lorientlejour.com/article/1268292/khalaf-aux-magistrats-unissons-nous-pour-faire-trembler-les-responsables-de-nos-malheurs.html

https://www.lefigaro.fr/vox/monde/liban-les-avocats-sont-les-derniers-garants-de-l-etat-de-droit-20210712

https://www.cnb.avocat.fr/fr/actualites/consultez-le-grand-entretien-du-cnb-en-replay

Lebanon: 12 juillet 2021 Journée de solidarité avec le Barreau de Beyrouth

12/07/21

May be an image of text

https://bba24.org/events/solidarite1272021/#b3093

https://www.lefigaro.fr/vox/monde/liban-les-avocats-sont-les-derniers-garants-de-l-etat-de-droit-20210712

May be an image of 1 person and text that says "#GrandEntretienDuCNB: Liban, avocats en danger "On se sent dans le collimateur de ce système policier qui au lieu que le juge gère la police judiciaire, c'est la police judiciaire qui gère les juges. On est pris entre une classe politique irresponsable, des organes sécuritaires qui ont une mainmise sur l'Etat et les institutions et veulent casser la volonté des avocats. C'est le dernier rempart pour la sauvegarde des droits de l'homme, des libertés fondamentales. Si l'avocat tombe, c'est le citoyen qui tombe." Melhem KHALAF Bâtonnier de 'Ordre des avocats de Beyrouth SAVOCATS"
BBA

France: l’avocat Paul Sollacaro porte plainte pour “violences aggravées” après son expulsion d’un procès par la police

13/03/21

L'avocat Paul Sollacaro (au centre), en compagnie de sa sœur Anna Maria Sollacaro, en 2014.

Deux jours après son expulsion d’une salle d’audience, l’avocat Paul Sollacaro a décidé de porter plainte pour violences aggravées, a fait savoir ce samedi 13 mars le parquet général d’Aix-en-Provence. La plainte vise les policiers et le président du tribunal correctionnel.

Maître Paul Sollacaro, l’avocat corse expulsé de force du tribunal correctionnel d’Aix-en-Provence jeudi, après un incident d’audience, a porté plainte pour “violences aggravées”, a fait savoir ce samedi 13 mars le parquet général d’Aix.

Cette plainte vise le président du tribunal correctionnel lors de cette audience, Marc Rivet, ainsi que les policiers qui l’ont contraint à quitter la salle. Elle a été adressée au parquet dès vendredi, a précisé la procureure générale d’Aix-en-Provence, Marie-Suzanne Le Quéau.

Le dossier délocalisé

Cette plainte sera examinée lundi 15 mars, et, “dans un souci de bonne administration de la justice commandé par un souci d’impartialité”, elle devrait être délocalisée dans un autre ressort que celui du tribunal judiciaire d’Aix-en-Provence, a précisé Mme Le Quéau.

Maître Paul Sollacaro avait été expulsé jeudi lors du procès de 11 prévenus dans un dossier de trafic de drogue. Son client ayant été testé positif au Covid-19, l’avocat inscrit au barreau de Nice avait demandé la disjonction de son cas. Une requête aussitôt rejetée par le président d’audience, qui s’est également opposé à ce que le prévenu se présente devant le tribunal.

Après de vifs échanges entre l’avocat et le magistrat, le président avait demandé l’intervention de la police pour faire sortir Maître Sollacaro. Par solidarité, tous les autres avocats présents avaient également déserté le tribunal.

“Des propos inacceptables”

Parlant d’un “incident d’audience grave”, le premier président de la cour d’appel d’Aix-en-Provence, visé par la plainte, a reconnu vendredi dans un communiqué qu’ordonner l’éviction d’un avocat était “une décision rare et extrême, tout comme l’a été le comportement de l’avocat concerné”. Selon le magistrat, Maître Sollacaro aurait “proféré des invectives et attaques personnelles virulentes” à l’adresse du président d’audience.

Quelques heures après les faits, Maître Paul Sollacaro s’était dit “victime d’une violence judiciaro-polière” et avait ajouté : “C’est un scandale, honteux, indigne de la justice français”.

Dénonçant “le comportement et les propos inacceptables” du président d’audience, vendredi également, le Conseil national des barreaux avait souligné que “le pouvoir de police de l’audience” d’un président de tribunal correctionnel n’était “pas un pouvoir arbitraire”.

“Je pense que c’est un dérapage, mais ce n’est pas acceptable : on ne peut pas s’emparer d’un avocat en robe à une audience et le faire sortir manu militari”, avait réagi le bâtonnier de Nice, Maître Thierry Troin.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/justice-l-avocat-paul-sollacaro-porte-plainte-pour-violences-aggravees-apres-son-expulsion-d-un-proces-par-la-police-1997320.html

https://www.actu-juridique.fr/penal/aix-en-provence-messieurs-les-policiers-faites-evacuer-monsieur-sollacaro/

https://www.huffingtonpost.fr/entry/paul-sollacaro-avocat-expulse-du-tribunal-daix-porte-plainte-pour-violences-aggravees_fr_604cbc8bc5b65bed87dadb3d

https://www.corsenetinfos.corsica/L-expulsion-de-Me-Paul-Sollacaro-d-une-audience-a-Aix-en-Provence-suscite-de-vives-reactions-en-Corse_a56258.html

https://www.leparisien.fr/faits-divers/avocat-expulse-d-une-salle-d-audience-a-aix-les-robes-noires-voient-rouge-12-03-2021-8428324.php

https://www.nicematin.com/justice/video-les-avocats-manifestent-a-nice-en-soutien-a-me-paul-sollacaro-expulse-dune-audience-a-aix-en-provence-655868

https://www.liberation.fr/societe/police-justice/amis-magistrats-nous-ne-sommes-pas-vos-ennemis-ne-devenez-pas-les-notres-20210314_ZXK6H4MIIRBDRHLGOHG5G6X7WI/

https://www.lepoint.fr/societe/l-expulsion-d-un-avocat-par-des-policiers-d-une-audience-a-aix-suscite-de-vives-reactions-12-03-2021-2417522_23.php

https://www.alta-frequenza.corsica/actu/soutien_du_barreau_d_ajaccio_a_maitre_paul_sollacaro_106799

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/l-expulsion-d-un-avocat-par-des-policiers-d-une-audience-a-aix-suscite-de-vives-reactions-20210312

https://actu.fr/provence-alpes-cote-d-azur/marseille_13055/mobilisation-a-marseille-et-nice-apres-l-expulsion-d-un-avocat-par-des-policiers-a-aix_40178919.html

https://tribuca.net/lois-et-chiffres_86988200-les-droits-de-la-defense-tu-ne-bafoueras-point

https://www.courrier-picard.fr/id173116/article/2021-03-12/un-avocat-expulse-daudience-soutenu-par-ses-confreres-damiens

https://www.lalsace.fr/faits-divers-justice/2021/03/14/avocat-expulse-du-tribunal-d-aix-une-motion-de-soutien-a-colmar

(ENGLISH)

https://www.montecarlonews.it/2021/03/14/notizie/argomenti/altre-notizie-1/articolo/avvocato-nizzardo-espulso-manu-militari-da-unaula-di-tribunale-ad-aix-proteste-in-tutta-la.html (ITALIANO)

No photo description available.
May be an image of one or more people and text that says "Ligue des droits de I'Homme JUSTICE- 12.03.2021 " LA DÉFENSE NE S'EXPULSE PAS COMMUNIQUÉ www.ldh-france.org"
No photo description available.
May be an image of text
No photo description available.
No photo description available.
No photo description available.
No photo description available.

Azerbaijan: Disbarred, suspended, or criminally prosecuted: Azerbaijani human rights lawyers (updated)

January 2021

This list has been compiled by the European Human Rights Advocacy Centre (EHRAC) on the basis of publicly available reports from international human rights organisations and information from partner lawyers in Azerbaijan.

In the years following the 2014 crackdown on civil society in Azerbaijan and the criminal prosecution of NGO and human rights defenders, human rights lawyers who took up these and other ‘politically sensitive’ cases have been subjected to severe retaliation by the authorities, which has sometimes resulted in the suspension of their licences and even disbarment.

Disciplinary proceedings have been brought against human rights lawyers in response to their legitimate exercise of the right to freedom of expression: for publicising human rights violations perpetrated against their clients in detention, or for disclosing instances of the abusive administration of justice in their clients’ cases. As a result, over a dozen Azerbaijani lawyers have been deprived of the opportunity to practise their profession, and over two dozen have been targeted by the Azerbaijani authorities since 2005.

In January 2020, in its first case relating to the disbarment of a lawyer in Azerbaijan, the European Court of Human Rights (European Court) found a violation of the right to a private life (Article 8 of the European Convention on Human Rights) in the case of Elchin Namazov, who was disbarred in the absence of adequate procedural safeguards in disciplinary proceedings brought against him. The Court found that the domestic courts had failed to assess the proportionality of the sanction.[1]

Khalid Bagirov is another prominent human rights lawyer who was first suspended in 2011 after he made comments about the suspicious death of his client in police custody. He was later permanently disbarred in 2015 for criticising Azerbaijan’s judicial system during a trial which concerned a domestic court’s failure to implement the European Court’s judgment in the case of Ilgar Mammadov, an opposition politician whose arrest was found to be politically motivated.

In June 2020, the European Court ruled that Azerbaijan’s suspension and disbarment of Bagirov was in breach of his freedom of expression (Article 10 of ECHR) and right to a private life. The Court ordered the Azerbaijani Government to ensure the “maximum possible reparation” for Khalid Bagirov, “and [that] they should put the applicant, as far as possible, in the position in which he had been before his disbarment.”[2]

[…]

https://lso.ca/gazette/news/day-of-the-endangered-lawyer

(ITALIANO)

https://www.ansa.it/emiliaromagna/notizie/2021/01/24/giornata-dellavvocato-minacciato-webinar-a-bologna_174ad9d3-6dcb-4f3e-9f7a-a004313856d9.html

https://www.iurastudent.de/blogeintrag/elsa-deutschland-ev-zum-day-endangered-lawyers (DEUTSCH)

https://www.nporadio1.nl/fris/onderwerpen/71251-2021-01-24-dag-van-de-bedreigde-advocaat-ook-in-nederland-erg-actueel (NEDERLANDS)

Iran: On Human Rights Day, We Pay Tribute to Nasrin

10/12/20

On this U.N. Human Rights Day, a special edition of NIAC’s Human Rights Tracker would like to recognize the iconic Iranian human rights defender, Nasrin Sotoudeh, and encourage everyone to support and watch the forthcoming documentary film, Nasrin.

On December 2nd, Iranian authorities ordered Sotoudeh back to prison following a short medical furlough after she tested positive for Covid-19. Despite her continued health issues and the hope that authorities would use this opportunity to free the renowned human rights activist and attorney, the injustice of her detention continues. It is both sorrowful and serendipitous that the following day Sotoudeh was presented the Right Livelihood Award, also known as the “Alternative Nobel,” for her unwavering courage in the face of unremitting cruelty and her struggle for human rights.

That Sotoudeh could not be there to accept her award along with her peers is a testament to the severity of her plight. However, she was able to share an audio message at the ceremony, which—not surprisingly—Sotoudeh used as an opportunity to support and bring attention to all political prisoners in Iran. In poor health, in prison, as her own government tries to silence her, Sotoudeh remains the embodiment of strength. 

On December 9th, the United Nations Human Rights Office of the High Commissioner issued a statement condemning Sotoudeh’s return to prison and calling for her immediate release. It is her extraordinary resilience that has captivated the attention of people all across the globe, as the voices demanding Sotoudeh’s freedom have grown into a thunderous cry for justice. The culmination of these efforts and the importance of Sotoudeh’s story is captured best in Jeff Kaufman’s new documentary film, simply titled, Nasrin.

The film—taped mostly in Iran—is not just about Sotoudeh the activist. Kaufman’s incredible portrait of Nasrin gives the audience an intimate look at Nasrin, her family, and what motivates her unyielding drive to do her work as an attorney and activist. Following Nasrin on her journey, the audience is also given a rare glimpse into Iran that breaks from the caricatures and cliches often used in depicting the country in our media and news.

[…]

https://www.niacouncil.org/human_rights_tracker/on-human-rights-day-we-pay-tribute-to-nasrin/

https://www.fidh.org/en/region/asia/iran/iran-nasrin-sotoudeh-back-in-prison-despite-poor-health-condition

https://www.newsbreak.com/news/2121746714650/iran-nasrin-sotoudeh-must-be-released-say-un-experts

https://mailchi.mp/nasrinfilm.com/lastest-news-about-nasrin-sotoudeh-and-nasrin-film-5032174?e=6f21f4bae2

(FARSI)

https://www.br.de/nachrichten/kultur/deutsch-iraner-setzen-sich-fuer-nasrin-sotoudeh-ein-ein-gespraech-mit-professorin-katajun-amirpur,SIlLFdA (DEUTSCH)

https://www.dw.com/de/autor-bahman-nirumand-iran-steht-am-abgrund/a-55896901

https://www.zeit.de/2020/52/nasrin-sotudeh-menschenrechte-iran-diktatur-corona-krise

https://www.berliner-zeitung.de/politik-gesellschaft/freiheitskampf-im-iran-wir-glauben-an-die-kraft-dieser-menschen-li.125094

https://www.br.de/radio/bayern2/sendungen/kulturwelt/katajun-amirpur-zum-appell-fuer-die-menschenrechtlerin-nasrin-sotoudeh-100.html

https://www.camerepenali.it/cat/10730/10_dicembre_giornata_mondiale_dei_diritti_umani.html (ITALIANO)

Image
Image may contain: 1 person, text that says ""Justice arrives exactly at the time when most have given up hope." Nasrin Sotoudeh #NasrinFilm Nasrinfilm.com"

Turkey: International Human Rights Day activities

10/12/20

No photo description available.
Image may contain: text
No photo description available.
Image may contain: text that says "INTERNATIONAL HUMAN RIGHTS DAY DECEMBER 10"