Tag Archives: UIA

Turkey: Int’l law associations urge UN to pressure on Turkish gov’t over persecution of legal professionals

September 18, 2018

Three international law associations have urged United Nations (UN), enter into urgent dialogue with the Turkish government with a view to ending the persecution and prosecution of legal professionals in the country.

The Bar Human Rights Committee of England and Wales (BHRC), the International Bar Association’s Human Rights Institute (IBAHRI) and the Law Society of England and Wales have written a 34-page report in relation to breaches of the rights and protections of the legal profession in Turkey and submitted Diego García-Sayán, United Nations Special Rapporteur on the Independence of Judges and Lawyers on Tuesday in Geneva.

The report entitled “International Law Breaches Concerning the Independence of Legal Profession in Turkey” which was submitted to the UN related to human rights violations which have occurred and are occurring since the controversial coup attempt on July 15, 2016, and examines the position post the ending of the State of Emergency in Turkey.

“Primarily, new laws place in a statutory framework the pre-existing threats to the independence of the legal profession, including arbitrary arrest and detention, dismissals, and breaches of the right to a fair trial and due process,” said the international law associations in their joint letter in which they presented the report to UN’s García-Sayán.

https://stockholmcf.org/intl-law-associations-urge-un-to-pressure-on-turkish-govt-over-persecution-of-legal-professionals/

International Law Breaches Concerning the Independence of Legal Profession in Turkey

https://arrestedlawyers.org/

#DayoftheEndangeredLawyer

Advertisements

Iran/UIA: The UIA Urges an End to All Forms of Harassment against Prominent Iranian Lawyer, Nasrin Sotoudeh, and her Family

September 10, 2018

Home

The UIA expresses its grave concerns about the ongoing detention of Ms Nasrin Sotoudeh, a prominent Iranian human rights lawyer and the 2012 recipient of the European Parliament’s Sakharov Prize.

 

Ms Sotoudeh has been detained in Tehran’s Evin Prison since June 13, 2018. At the time of her arrest, she was reportedly informed that her detention related to her conviction in absentia to a five-year prison term. She has since been informed of several additional charges, including “assembly and collusion against national security,” and “spreading propaganda against the state”.
Ms Sotoudeh has long been committed to the defence of human rights and has represented several political prisoners, including women who have been arrested and prosecuted for peacefully protesting against the compulsory veiling in Iran. Shortly before her arrest, Ms Sotoudeh had also expressed criticism about the recent implementation of the Note to Article 48 of Iran’s 2015 Code of Criminal Procedure, which requires individuals accused of certain offenses, including those national security related, to choose their legal representative from a list of lawyers approved by the Head of the Judiciary, clearly undermining their right to a lawyer of their own choosing.

On August 25, 2018, Ms Sotoudeh had reportedly started a hunger strike protesting her detention and the harassment of her family and friends by Iranian authorities following her arrest. A few days later, on September 4, 2018, Mr. Reza Khandan, Ms Sotoudeh’s husband, who has been informing about his wife’s situation and publicly campaigning for her release, was arrested. According to the information received, Mr. Khandan has been charged with “spreading propaganda against the system” and “colluding to commit crimes against national security.”

https://www.uianet.org/en/news/uia-urges-end-all-forms-harassment-against-prominent-iranian-lawyer-nasrin-sotoudeh-and-her

https://irannewsupdate.com/news/human-rights/5281-iran-human-rights-report-for-august-2018-shows-human-rights-abuses-continue.html

https://iranian.com/2018/09/09/nasrin-sotoudeh-is-on-hunger-strike/

https://irannewsupdate.com/news/human-rights/5274-us-may-turn-away-refuges-despite-recognizing-iran-s-human-rights-crisis.html

https://www.iranhumanrights.org/2018/09/three-detained-womens-rights-activists-should-be-immediately-released/

https://www.change.org/p/nasrin-sotoudeh-nasrin-sotoudeh-please-end-your-hunger-strike-iranians-need-you-alive?signed=true (PLEASE SIGN URGENT PETITION!)

https://en.wikipedia.org/wiki/Nasrin_Sotoudeh

https://diariojudio.com/noticias/iran-la-detencion-de-abogados-y-activistas-de-los-derechos-de-las-mujeres-indica-una-intensificacion-de-medidas-represivas-contra-la-sociedad-civil/277878/ (ESPANOL)

https://www.ilfattoquotidiano.it/2018/09/10/iran-e-caccia-agli-avvocati-cosi-le-autorita-zittiscono-il-dissenso/4607416/ (ITALIANO)

UAE: Droits de l’homme : Campagne de l’UIA pour la libération de Mohammed al-Roken

le 12 octobre, 2017

Campagne internationale pour la libération de Mohammed al-Roken

L’Union internationale des avocats (UIA) lance une campagne pour exiger des autorités émiraties la libération de l’avocat défenseur des droits de l’homme Mohammed al-Roken.

Au travers d’une campagne d’affichage et de plaidoyer, l’UIA encourage ses membres, en particulier et la communauté juridique internationale, en géénral, à faire « pression » sur le gouvernement émirati par l’envoi de courriers dénonçant l’injustice de la détention de Mohammed al-Roken. Un modèle de lettre est disponible sur son site.

« Aucun défenseur ne doit être détenu ou emprisonné du fait de l’exercice pacifique de ses droits à la liberté d’expression et d’association », affirme la présidente de l’UIA Laurence Bory qui estime que « la détention de Me Mohammed al-Roken est incompatible avec les responsabilités et les engagements des Émirats Arabes Unis en tant que membre du Conseil des droits de l’homme. »

Pour rappel, l’avocat émirati a été arrêté le 17 juillet 2012 dans le cadre d’arrestations de masse à l’égard de défenseurs des droits de l’homme, de juges, d’intellectuels et de leaders de la communauté étudiante. Ces arrestations faisaient suite à une pétition réclamant des réformes pour une plus grande démocratisation de l’État. À l’issue du procès des 94 Émiratis également connu sous l’acronyme “UAE94”, l’avocat été condamné, le 2 juillet 2013, à 10 ans de prison, dont trois de probation et une interdiction d’exercer pour avoir créé une organisation ayant soi-disant pour objectif de renverser le gouvernement.

L’avocat émirati a été soumis à des actes de torture, privé d’un droit à la défense effective et les observateurs indépendants n’ont pu accéder aux audiences. Reconnu pour son engagement en faveur des droits de l’homme, Mohammed al-Roken s’est vu décerné le Prix international des droits de l’homme Ludovic Trarieux en mai 2017.

 

https://www.lextimes.fr/actualites/droits-de-lhomme/campagne-de-luia-pour-la-liberation-de-mohammed-al-roken

No automatic alt text available.

10 novembre 2017: l’Avvocatura internazionale a Venezia in occasione della consegna del Premio Ludovic Trarieux 2017, assegnato all’avv. Mohammed al-Roken degli Emirati Arabi Uniti e per tutti i difensori dei diritti umani minacciati, incarcerati, uccisi a causa della loro attività http://bit.ly/2yfjhV1

No automatic alt text available.

No automatic alt text available.

UIA: Union internationale des avocats – Rapport annuel 2016

le 12 septembre, 2017

Union internationale des avocats - Rapport annuel 2016

Dans son rapport annuel 2016, l’Union internationale des avocats (UIA) présente les réalisations de l’institution au cours de l’année 2016 : principaux faits marquants, formations et séminaires, actions de l’UIA-IROL (Institute for the Rule of Law) en matière de défense de la défense, actions menées en faveur de l’indépendance des avocats et pour la promotion de l’État de droit dans le monde, etc. Un focus spécial a été donné à la crise migratoire et aux actions proposées par l’association pour informer les avocats sur leur rôle dans la défense des droits des réfugiés.

« Ce rapport annuel vous présente les réalisations de l’UIA pendant l’année 2016, pendant laquelle j’ai eu le grand honneur et la responsabilité de la présider (…) Lors de ma prise de fonction, en 2015, au congrès de Valence, j’avais exprimé mon souhait, partagé par les présidents, de poursuivre nos travaux dans trois domaines : l’État de droit, la formation des avocats et le service aux organisations d’avocats dans le monde » déclare Jean-Jacques Uettwiller, président de l’UIA pour la mandature 2015-2016, dans l’avant-propos du rapport. C’est donc autour de ces thèmes chers à l’ancien président que s’est organisée la rédaction de ce document.

Comme l’a rappelé Jean-Jacques Uettwiller, en préambule de ce rapport « sur l’État de droit, le chemin est encore long et le maintien en détention de nombreux avocats (plus de 400 en Turquie) pour des motifs liés à leur exercice professionnel et quels que soient les efforts de l’UIAIROL, est bien loin de nos objectifs ». Les exemples sont en effet nombreux concernant les avocats emprisonnés et arrêtés sans véritables raisons. À chaque fois, l’association a riposté ou montré sa désapprobation.

Ainsi, le 25 avril 2016, l’ancien bâtonnier du Burkina Faso, Mamadou Traoré a été interpellé à Ouagadougou. À la suite de son audition, il a été incarcéré à la maison d’arrêt et de correction des armées (MACA). L’UIA a alors fait part de son inquiétude au barreau burkinabé. En France, le 7 mars 2016, les avocats Julien Brel et Benjamin Franco du barreau de Toulouse ont été convoqués par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) en raison d’une plainte déposée par des policiers pour « rébellion et dénonciation calomnieuse ». L’UIA a alors écrit au bâtonnier du barreau de Toulouse pour lui faire part de son soutien. Autre illustration de violences commises sur la profession : le 5 février 2016, les avocats Zeinab Dahboul, Zeinab El Hajj, Raed Hamdan et Zaher Azoury, membres du conseil de l’Ordre, ont été agressés par un groupe d’individus armés. Dans un communiqué de presse, l’UIA a condamné les agressions et a exprimé sa solidarité avec les avocats libanais.

http://www.jss.fr/Union_internationale_des_avocats__Rapport_annuel_2016-1038.awp?AWPID98B8ED7F=FD1FFBBD4AF7490E0DAD843631B03AB7409F54EA

Day of the Endangered Lawyer/China: 7° Día del Abogado Amenazado: ¿por qué actuar el 24 de enero en favor de los abogados de derechos humanos en China?

22/01/17

Li Chunfu fue detenido por la policía el 1° de agosto de 2015 en el marco de la campaña de represión sin precedentes contra abogados de derechos humanos en China, conocida como el “709 crackdown”. Fue liberado bajo fianza el 5 de enero de 2017. Su familia lo encontró profundamente traumatizado emocionalmente, habiendo perdido mucho peso y sufriendo de paranoia y de un fuerte sentimiento de inseguridad. Li Chunfu es el hermano menor del abogado Li Heping (cuyo juicio está aún pendiente por cargos de supuesta subversión contra el Estado). 

La historia de Li Chunfu es una fuente de inspiración. Su hermano mayor cursaba el primer año en la Universidad cuando Li Chunfu comenzaba el tercer año de la secundaria. Su familia no podía costear las matrículas de los dos hermanos. A pesar de sus excelentes notas, Li Chunfu fue quien tuvo que sacrificar sus estudios. Si bien le fue difícil aceptar la situación, empezó a trabajar en una fábrica. Motivado por el deseo de ayudar a las personas vulnerables y alentado por su hermano Li Heping, Li Chunfu pudo finalmente ganar suficiente dinero para comenzar cursos de autoprendizaje para obtener un diploma en derecho. Tras seis años de perseverancia y pese a muchos contratiempos, tanto económicos como académicos, Li Chunfu se convirtió oficialmente en abogado en 2005.

Antes de ser arrestado, Li Chunfu era un abogado especialista en derechos humanos que mantenía un perfil discreto. Li Heping fue detenido el 10 de julio de 2015 en régimen de incomunicación. Li Chunfu buscó por todas partes a su hermano mayor antes de ser detenido él mismo el 1 de agosto de 2015. El 8 de enero de 2016, Li Chunfu fue formalmente acusado de “subversión contra el Estado. Durante los 17 meses en los que estuvo detenido, se impidió a su abogado reunirse con él y se le negó el acceso a su expediente.

http://www.uianet.org/es/content/7%C2%B0-d%C3%ADa-del-abogado-amenazado-%C2%BFpor-qu%C3%A9-actuar-el-24

http://www.uianet.org/fr/content/7%C2%B0journ%C3%A9e-de-lavocat-en-danger-pourquoi-agir-le-24 (FRANCAIS)

China: Appel à mobilisation pour la journée de l’avocat en danger

le 4 janvier, 2017

L’Observatoire international des avocats en danger (OIAD), l’AED, l’IDHAE, le SAF et l’AFAJA appellent les barreaux les barreaux et les avocats à se mobiliser le 24 janvier 2017, Journée de l’Avocat en Danger, pour manifester leur solidarité avec leurs confrères chinois.

La Journée de l’avocat en Danger (http://dayoftheendangeredlawyer.eu/) est une initiative internationale mise en place depuis plus de 7 ans par plusieurs organisations d’avocats qui permet, chaque 24 janvier, de mobiliser l’opinion publique autour de la situation de confrères menacés dans un pays particulier.

Après la situation des avocats en Iran, en Turquie, aux Philippines, au Pays Basque et au Honduras, la Journée de l’avocat en danger 2017 sera dédiée à la situation des avocats en Chine, victimes depuis des années de nombreuses mesures de représailles et de harcèlement de la part des autorités chinoises en raison de leur engagement pour la défense des libertés civiles, politiques, sociales et économiques de leurs concitoyens.

Ce 24 janvier 2017, l’OIAD, AED, l’IDHAE, le SAF et l’AFAJA notamment organisent à Paris une manifestation d’avocats en robe devant l’Ambassade de Chine, puis une conférence dédiée à la situation des avocats en Chine qui aura lieu à la Maison du Barreau (2, rue de Harlay), à partir de 15h30.

Les barreaux de France et du monde entier sont invités à organiser des conférences de presse ou tout autre évènement pour mettre en lumière la situation des avocats chinois et faire connaitre la Journée de l’avocat en danger.

Lire le programme du 24 janvier 2017 à Paris :

http://www.uianet.org/fr/content/appel-%C3%A0-mobilisation-pour-la-journ%C3%A9e-de-lavocat-en

JOURNEE DE L’AVOCAT EN DANGER (CHINE):

http://dayoftheendangeredlawyer.eu/

https://www.facebook.com/events/374243992921815/

UIA: Activity Report – Protection of Lawyers – 2015/2016

December 8, 2016

Logo UIA

Threats, intimidation and harassment against lawyers engaged in the defence of human rights and sensitive cases, including those that are judicial in nature; the identification of lawyers with their clients or with their clients’ cases; the wrongful exploitation of professional licence delivery or renewal systems; attacks on the freedom of expression of lawyers and the independence of bars – these are some of the situations that the Protection of Lawyers’ Team has been followed closely in 2015-2016 across the world.

Please see below the 2015-2016 Activity Report .

http://www.uianet.org/en/content/activity-report-protection-lawyers-20152016

http://www.uianet.org/fr/content/rapport-dactivit%C3%A9s-d%C3%A9fense-de-la-d%C3%A9fense-20152016 (FRANCAIS)

http://www.uianet.org/es/content/informe-de-actividades-defensa-de-la-d%C3%A9fensa-20152 (ESPANOL)