Tag Archives: Observatoire international des avocats en danger

OIAD: PROTECT-LAWYERS.COM : LE NOUVEAU SITE DE L’OIAD POUR PARLER DES AVOCATS EN DANGER.

le 9 juin, 2018

PNG - 212.6 ko

“Défendons le droit de défendre” : tel est le slogan du nouveau site Protect-lawyers.com lancé le 3 mai 2018 par l’Observatoire International des Avocats en Danger (OIAD). L’objectif est de sensibiliser le plus grand nombre sur les dangers qui pèsent sur des milliers d’avocats partout dans le monde, et d’améliorer la visibilité du travail de l’observatoire. 
Richard Sédillot [1], Vice-président de la Commission des affaires européennes et internationales du CNB, nous explique le rôle de l’OIAD et ses actions concrètes.

Village de la justice : Pouvez-vous nous rappeler les origines de l’OIAD ?

Richard Sédillot : “L’OIAD a été créé à l’initiative du Conseil National des Barreaux, du Barreau de Paris, du Consiglio Nationale Forense [2] et du Consejo General de la abogacia espanola. [3]

Après la mise en œuvre d’un premier projet, l’OIAD a, en sa nouvelle formule, été créé en décembre 2015, à l’initiative renouvelée des mêmes membres. Le Bureau de l’Observatoire compte également en son sein l’Ordre des avocats de Genève, également très actif à nos côtés.

Depuis, plus de trente barreaux européens, un barreau turc et un barreau africain nous ont rejoints, conscients que nous sommes plus visibles, audibles et efficaces en mutualisant nos efforts au soutien des avocats en danger.”

Comment œuvrez-vous pour la visibilité de votre mission ?

“Chaque 24 janvier, l’OIAD participe activement à la Journée internationale des avocats en danger. Cette journée d’action permet de mobiliser les confrères et de sensibiliser la société civile sur le sort de nos confrères et sur l’importance que représente l’avocat pour l’administration de la Justice et l’État de droit.

https://www.village-justice.com/articles/protect-lawyers-com-nouveau-site-oiad-pour-parler-des-avocats-danger,28670.html

https://www.protect-lawyers.com/fr/

#DayoftheEndangeredLawyer

Advertisements

International Bar Association’s Human Rights Institute ANNUAL REVIEW 2017

Image result for international bar association

The International Bar Association’s Human Rights Institute (IBAHRI) has launched its 2017 Annual Review, providing an overview of the IBAHRI’s major activities over the year.

2017 was a difficult year for human rights: since the Universal Declaration of Human Rights was adopted 70 years ago, it appears that we are now reaching a point where the universal acceptance of human rights is being eroded. Increasingly polarised political spheres and growing support for populist governments are resulting in policies that scapegoat minorities, attack the under-represented and persecute those who oppose these governments.

In this atmosphere, protection of human rights, the rule of law and an independent legal profession are more important than ever. This makes the work of the IBAHRI more important than ever. Since its establishment in 1995, the IBAHRI has endeavoured to defend fundamental human rights through the promotion and protection of the independence of the legal profession, and by providing members of the global legal community with the tools needed to do the same.

 

As part of its ongoing projects in the Americas, the IBAHRI provided torture-prevention training to legal professionals, including judges and public defenders, across Brazil and Mexico. In El Salvador, the IBAHRI brought a high-level delegation of experts on the rights to justice, truth and historical memory to meet with legal professionals, the executive, armed forces, CSOs and academia with a view to achieving justice effectively and realising the rights of those who suffered human rights abuses as a result of the 12-year civil war. Additionally, the IBAHRI continued to monitor the emblematic trial of Venezuelan Judge María Lourdes Afiuni, and sent open letters to President Donald Trump of the United States, which criticised the President and his administration for actions the IBAHRI felt were ‘diametrically opposed to the defence of human rights’.

In Asia Pacific, the IBAHRI worked with the newly established Independent Lawyers’ Association of Myanmar to continue its work in the country, and has been running a trial observation programme to ensure those responsible for the death of prominent lawyer U Ko Ni are brought to justice. In Timor-Leste, the IBAHRI has consolidated its presence in the country by seeking to strengthen the legal profession and supporting the creation of its first national bar association.

The IBAHRI launched a mentorship programme for junior Azerbaijani lawyers that linked them with more experienced senior lawyers, and held a Law Student Conference in Baku, among other activities intended to advocate for the rights of legal professionals in the country. We also facilitated attendance at various OSCE Meetings for lawyers in GeorgiaKazakhstan and Tajikistan as part of the IBAHRI’s ongoing work in Europe and Central Asia.

https://www.ibanet.org/Human_Rights_Institute/Human-Rights-Institute-Annual-Review-2017.aspx

https://www.protect-lawyers.com/fr/

Image may contain: text

In Tajikistan, reforms undertaken by the Qualifications Committee set up by the Ministry of Justice drastically decreased the number of practising lawyers.

Read more about the situation of Tajik lawyers and the work the IBAHRI has done in partnership with the Tajikistan Barristers’ Union here:https://tinyurl.com/y7rhftx4

(International Bar Association’s Human Rights Institute Facebook, 9/5/18)

Egypt/Day of the Endangered Lawyer: Journée de l’avocat en danger consacrée aux Egyptiens

le 20 janvier, 2018

 

Logos CNB Barreau de Paris Observatoire des avocats en danger

POURQUOI UNE TELLE JOURNÉE ?
Le 24 janvier 2018 se tiendra la journée internationale de l’avocat en danger. Il s’agit de la 8ème édition de cette journée. Depuis 2009, l’Association des Avocats Européens Démocrates organise, en collaboration avec la Fondation de la « Journée de l’Avocat Menacé » et d’autres organisations d’avocats et barreaux, chaque année, la Journée de l’Avocat Menacé en autant de villes, pays et continents que possible.

Cette journée internationale a pour vocation d’attirer l’attention de la société civile et des pouvoirs publics sur la situation des avocats dans un pays particulier, afin de faire connaître les menaces auxquelles sont confrontés les avocats dans le cadre de l’exercice de leur profession. Après la situation des avocats en Iran, en Turquie, aux Philippines, au Pays Basque, au Honduras, et en Chine, la Journée de l’avocat en danger 2018 sera dédiée à la situation des avocats en Egypte.
COMBIEN D’AVOCATS MENACÉS ?
Il n’existe pas aujourd’hui de véritable chiffre officiel du nombre d’avocats gravement en danger dans le monde. Pourtant, chaque jour ou presque, des avocats sont assassinés, menacés, arrêtés, torturés, poursuivis – ou disparaissent tout simplement – pour le simple fait d’accomplir leur travail. Parmi les pays les plus dangereux pour les avocats aujourd’hui on peut compter sur la Chine, l’Iran, le Honduras, les Philippines, la Colombie, le Mexique, le Pakistan, le Mexique. Plus près de nous, nous pouvons également penser à la Turquie où près de 1500 avocats font l’objet de poursuites, et dont 570 sont en détention provisoire.

https://www.cnb.avocat.fr/sites/default/files/journee_internationale_de_lavocat_en_danger_.pdf

https://www.cnb.avocat.fr/fr/journee-internationale-des-avocats-en-danger

http://dayoftheendangeredlawyer.eu/

https://www.facebook.com/events/161426594613853/

Image may contain: 9 people, people smiling, text

Ukraine: Abroskin says suspected killer of rights defender Nozdrovska has no regrets

January 9, 2018

The man detained on Jan. 8 on the suspicion of murdering lawyer and human rights defender Iryna Nozdrovska says he has no regrets, Ukrainian National Police first deputy head Viacheslav Abroskin said.

“There was absolutely no confession. We identified the suspect exclusively by means of the aggregate of material evidence. In the course of the post-detention interview, I personally spoke with the individual we implicate in this crime. This man made no confession and has no intention to express his regret,” Abroskin said on Facebook on Jan. 9 morning.

https://www.kyivpost.com/ukraine-politics/abroskin-says-suspected-killer-rights-defender-nozdrovska-no-regrets.html

http://www.nydailynews.com/newswires/news/world/funeral-held-ukrainian-lawyer-found-stabbed-river-article-1.3746500

https://www.irishtimes.com/news/world/europe/ukraine-claims-it-has-caught-killer-of-campaigning-lawyer-1.3350161

https://www.rferl.org/a/mourners-pay-respects-ukraine-slain-lawyer-iryna-nozdrovska/28964743.html

https://www.ukrinform.net/rubric-society/2379014-president-thanks-police-for-solving-lawyer-nozdrovskas-murder.html

https://tsarizm.com/news/2018/01/09/ukrainian-attorneys-killer-arrested/

https://www.kyivpost.com/ukraine-politics/nozdrovskas-daughter-believes-murder-case-overseen-people.html

http://www.ccbe.eu/fileadmin/speciality_distribution/public/documents/HUMAN_RIGHTS_LETTERS/Ukraine_-_Ukraine/2018/EN_HRL_20180110_Ukraine_Concerns-regarding-the-murder-of-lawyer-Iryna-Nozdrovska.pdf

http://en.interfax.com.ua/news/general/476357.html

https://en.wikipedia.org/wiki/Iryna_Nozdrovska

http://www.abogacia.es/2018/01/09/comunicado-del-observatorio-para-la-abogacia-en-riesgo-por-el-asesinato-de-la-abogada-ucraniana-iryna-nozdrovska/ (ESPANOL)

https://www.ukrinform.es/rubric-crime/2378562-el-hombre-detenido-por-el-asesinato-de-nozdrovska-recibe-la-notificacion-de-sospecha.html (ESPANOL)

http://www.ukraine-journal.de/mordfall-nozdrovska-mutmasslicher-morder-fur-2-monate-in-untersuchungshaft/ (DEUTSCH)

Turkey: Communiqué de l’OIAD : Nouvelles arrestations d’avocats en Turquie

le 9 juin, 2017

Communiqué de l'OIAD : Nouvelles arrestations d’avocats en Turquie

L’Observatoire International des Avocats en danger (OIAD) dénonce fermement l’arrestation à Izmir le mardi 6 juin 2017 de 23 avocats.

 

Les informations dont dispose l’OIAD, établissent que ces arrestations seraient basées sur des soupçons de liens entre ces avocats et le mouvement de Fethullah Gülen,qui est tenu responsable par le Gouvernement de la tentative de coup d’état de juillet 2016.

L’OIAD s’alarme du fait que depuis l’échec de ce coup d’état, l’écrasante majorité des arrestations conduites par le Gouvernement turc l’ont été de manière arbitraire et s’apparente à une forme de répression dirigée contre toutes les voix libres et indépendantes du pays. En quelques mois, plus de 50 000 personnes, parmi lesquelles de nombreux magistrats, avocats, journalistes et universitaires, ont été victimes de mesures de représailles, plus de 400 avocats ont ainsi été arrêtés depuis l’été 2016. Le recours à la torture lors des détentions a été rapporté à de nombreuses reprises.

Parmi les 23 avocats arrêtés le 6 juin se trouve Taner Kiliç, président d’Amnesty International Turquie, figure de la défense des droits de l’Homme dans le paysage turc et international.

L’OIAD exprime sa pleine solidarité aux avocats turcs victimes de cette répression.

L’OIAD appelle les autorités turques à respecter les Principes de base relatifs au rôle du barreau, adoptés par les Nations-Unis à la Havane en 1990 et notamment le principe 16 qui prévoit que « Les pouvoirs publics veillent à ce que les avocats a) puissent s’acquitter de toutes leurs fonctions professionnelles sans entrave, intimidation, harcèlement ni ingérence indue; b) puissent voyager et consulter leurs clients librement, dans le pays comme à l’étranger; et c) ne fassent pas l’objet, ni ne soient menacés de poursuites ou de sanctions économiques ou autres pour toutes mesures prises conformément à leurs obligations et normes professionnelles reconnues et à leur déontologie ».

http://cnb.avocat.fr/Communique-de-l-OIAD-Nouvelles-arrestations-d-avocats-en-Turquie_a3005.html?platform=hootsuite

http://www.camerepenali.it/cat/8496/turchia,_un_nuovo_attacco_agli_avvocati_-_turkey_lawyers_under_attack.html (ITALIANO)

http://ildubbio.news/ildubbio/2017/06/10/oiad-avvocati-arrestati/ (ITALIANO)

OIAD: Communiqué de l’OIAD : La répression s’intensifie contre les avocats turcs

le 4 avril, 2017

L’Observatoire International des Avocats en danger (OIAD) s’alarme de l’intensification de la répression menée par les autorités turques à l’encontre des avocats.

Communiqué de l'OIAD : La répression s’intensifie contre les avocats turcs

Au cours de la semaine du 20 mars 2017, le Ministère Public turc a émis des mandats d’arrêt à l’encontre de plus de 80 avocats intervenant en défense de leurs clients accusés d’appartenir au mouvement Güleniste, lui-même désigné comme l’instigateur de la tentative de coup d’Etat de juillet 2016.

Parmi les 80 avocats visés par ces mandats d’arrêt, 38 ont d’ores et déjà été arrêtés et placés en détention au cours des jours suivants à travers toute la Turquie. D’après les informations dont dispose l’OIAD, ce sont donc 362 avocats qui sont à ce jour en détention en Turquie et 967 qui font l’objet de poursuites judiciaires. Parmi eux, on dénombre notamment les Présidents et anciens Présidents d’une dizaine de Barreaux de Turquie.

Depuis l’échec du coup d’Etat du 15 juillet 2016, le Gouvernement turc mène une purge sans précédent au sein de l’appareil d’Etat mais aussi au sein du système universitaire et judiciaire et contre les journalistes. Plus de 41 000 personnes ont ainsi été arrêtées au cours de ces 6 derniers mois et ce sont près de 135 000 personnes qui ont été suspendues ou démises de leur fonction.

Au-delà de ces arrestations arbitraires et de la torture pratiquée en détention selon de nombreux témoignages, et au-delà de ces poursuites menées sur le seul fondement de l’assimilation de l’avocat à la cause de son client – le pouvoir turc s’efforce par ailleurs d’affaiblir durablement l’indépendance de la profession par des mesures législatives inquiétantes.

Par un décret exécutif adopté le 22 novembre 2016, le Gouvernement a ordonné la fermeture de 370 organisations de la société civile turque, sous prétexte de leurs liens présumés avec des organisations terroristes. Parmi elles, de nombreuses organisations majeures d’avocats, œuvrant notamment dans le domaine des droits de l’Homme.

http://cnb.avocat.fr/Communique-de-l-OIAD-La-repression-s-intensifie-contre-les-avocats-turcs_a2952.html

http://stockholmcf.org/international-bar-organization-condemns-govt-repression-of-lawyers-in-turkey/ (ENGLISH)

https://turkeypurge.com/international-bar-organization-condemns-govt-repression-of-lawyers-in-turkey (ENGLISH)

Image may contain: text

OIAD: FOCUS SUR L’OBSERVATOIRE INTERNATIONAL DES AVOCATS EN DANGER (OIAD) : UNE INSTITUTION AU SERVICE DES CONFRÈRES MENACÉS

mars 2017

image 16

Parce qu’ils s’engagent à défendre les droits de leurs clients et parce qu’ils constituent souvent l’ultime rempart lorsque les droits de l’Homme ou les libertés fondamentales sont violés ou menacés, plusieurs centaines d’avocats sont chaque année victimes de détention arbitraire, de persécution, parfois de meurtre. C’est pour lutter contre ces drames qui sont aussi des coups portés à l’Etat de droit que l’Observatoire international des avocats en danger a vu le jour.

(Photo) Lancement de l’OIAD au CNB en décembre 2016 : Richard Sédillot, vice-président de la Commission des affaires européennes et internationales du CNB, Fatimata Mbaye, Pré- sidente d’honneur de l’OIAD, Françoise Mathe, Présidente de la Commission Libertés et droits de l’Homme du CNB et le Bâtonnier Philippe-Henri Dutheil, Président de la Commission des Affaires européennes et internationales du CNB.]

L’Observatoire international des avocats en danger renait de ses cendres. Après une première phase d’existence entre 2008 et 2011, les activités de l’OIAD avaient pris fi n au terme du fi nancement européen qui le soutenait. Le besoin urgent de solidarité au sein de la profession, les attaques toujours plus violentes contre la profession – en Turquie, en Chine, en Egypte et dans de nombreux autres pays encore – ont cependant conduit les partenaires de cet Observatoire à se réunir à nouveau pour poursuivre les travaux engagés et assurer la pérennité de cet outil au service des avocats dont la liberté, l’exercice professionnel ou la vie sont menacés en raison de l’exercice légitime de leur profession.

http://images.lexbase.fr/sst/CIB/lettre1_17.pdf