Tag Archives: Democratic Republic of the Congo

Democratic Republic of Congo: Jean-Claude Muyambo condamné à 5 ans de prison

le 12 avril, 2017

L’opposant Jean-Claude Muyambo a été condamné à 5 ans de prison. Il a été reconnu coupable d’abus de confiance dans l’affaire du conflit immobilier qui l’oppose au grec Alexandros Stoupis.

Le verdict du tribunal de grande instance de la Gombe siégeant au second degré a été rendu au cours d’une audience publique mercredi 12 avril à Kinshasa.

Le tribunal condamne également l’opposant à payer 10 000 dollars américains à titre de dommages et intérêts pour le préjudice subi par la partie civile.

Jean-Claude Muyambo ne devrait rester en prison que pendant environ deux ans et quelques mois. Depuis son arrestation, il a déjà passé un peu plus de deux ans sous les verrous.

Me Thierry Muteba, l’avocat du condamné, indique que son client dispose d’un ultime recours en cassation s’il le souhaite.

L’ancien bâtonnier Jean-Claude Muyambo a été arrêté en marge des manifestations de l’opposition contre la modification de la loi électorale en janvier 2015. Depuis son arrestation, il est incarcéré à la prison de Makala. Il se plaint de l’état de son pied gauche tuméfié à la suite du traitement qu’il aurait subi lors de son arrestation.

http://www.radiookapi.net/2017/04/12/actualite/justice/rdc-jean-claude-muyambo-condamne-5-ans-de-prison#sthash.QVuTiYgz.dpuf

http://laminute.info/lopposant-congolais-jean-claude-muyambo-condamne-a-5-ans-en-appel-pour-escroquerie/

https://www.idhae.org/observatoire-fr-page4.1.rdc170412.htm

 

Democratic Republic of Congo: TGI-GOMBE : MUYAMBO ÉTABLIT LE CARACTÈRE USURPATEUR D’EMMANUEL STOUPIS

le 12 avril, 2017

Le prévenu argue que le plaignant qui s’est constitué partie civile n’a jamais été propriétaire des immeubles querellés.

A l’audience foraine tenue à la Prison centrale de Makala, hier mardi 14 mars devant le tribunal de Grande instance de Kinshasa-Gombe, statuant sur les appels formulés par le ministère public, la partie civile et par Muyambo lui-même, ce dernier a établi le caractère usurpateur d’Emmanuel Stoupis. « Emmanuel Stoupis serait un usurpateur des immeubles qui n’ont jamais appartenu à sa supposée mère, Mme Vosnacis dont il ne connait même pas la date de décès. Emmanuel Stoupis se fait passer pour fils de tout Stoupis de la RDC dont Joachim Stoupis de Kolwezi qui n’a aucun rapport avec celui qui semble un instrument du pouvoir contre les Opposants ». a déclaré Jean Claude Muyambo Kyassa.

C’est pour la première fois qu’il a pris la parole devant le tribunal depuis son arrestation le 19 janvier 2015. Occasion pour lui de balayer du revers de la main toutes les infractions retenues contre lui.

Muyambo a dit qu’il n’a jamais vendu un seul immeuble de Monsieur Stoupis. Entre celui-ci et son cabinet, il n’a existé qu’une procuration pour défendre M. Stoupis dans la récupération de ses supposés immeubles. Et le travail fait n’a jamais été payé en termes des honoraires.

Pour Jean Claude Muyambo, il a été fabriqué des dossiers avec sa signature simplement pour le noyer. Ce qui lui fait croire qu’il s’agit d’une manipulation qui viendrait dans le noir.

http://lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16562:tgi-gombe-muyambo-etablit-le-caractere-usurpateur-d-emmanuel-stoupis&catid=112:faits-divers&Itemid=475

https://vacradio.com/rdc-ce-14-mars-jc-muyambo-sera-lui-meme-a-la-barre-pour-presenter-sa-defense-devant-le-tribunal-de-grande-instance/

http://www.radiookapi.net/2016/04/09/actualite/justice/rdc-jean-claude-muyambo-ecrit-joseph-kabila

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Muyambo_Kyassa

(N.B. Le procès du Bâtonnier Jean-Claude Muyambo a lieu le 12 avril 2017)

Democratic Republic of Congo: Procès Muyambo l’audience renvoyée au 12 avril, les avocats parlent d’un procès politique

le 7 avril, 2017

Kinshasa-

Le président national de la SCODE, Jean-Claude Muyambo Kyassa, n’a pas été fixé sur son sort, le mercredi 5 Avril 2017, tel que fixé dans l’ordonnance du Président du Tribunal de Grande Instance/Gombe, Roger Songambele.

Pour motif, les juges ayant siégé dans cette affaire ont fait remarquer, devant les chevaliers de la plume et du micro, que le dossier opposant l’ancien ministre des Affaires sociales, Jean-Claude Muyambo, au Grec Stoupis, est “volumineux”, et qu’il leur faudra du temps pour examiner pièce par pièce ce dossier, afin de rendre un jugement équitable. Pourtant, la composition avait demandé une prolongation du jugement depuis le 28 mars, date à laquelle la cour devrait rendre son prononcé dans cette affaire.

Les vraies raisons de la remise ne résident pas là, selon les avocats du bâtonnier ainsi que d’autres sources concordantes au Palais de Justice. On soutient que les violons ne s’accordent pas entre les juges ayant siégé dans cette affaire. « Ces derniers subissent des pressions pour que Muyambo soit condamné à une lourde peine. Ce que refusent les juges ayant siégé dans l’affaire. Car, selon eux, la vérité doit être connue dans cette affaire, et Muyambo fixé sur son sort », selon les avocats.

C’est pour dire que « le président du Tribunal de grande instance de la Gombe, Roger Songambele, et Masudi Mpiye, d’après le collectif d’avocats de Muyambo conduits par Me Georges Kapiamba, veulent condamner Muyambo à cinq années de servitude pénale tel que requis par le ministère public à la dernière audience du 20 mars », a fustigé Georges Kampiamba, clamant l’innocence de son client. Pour cet avocat, Muyambo est en prison suite à ses convictions politiques.

http://mediacongo.net/article-actualite-25435.html

 

Democratic Republic of Congo: La vérité éclate sur le dossier de l’Opposant Jean Claude Muyambo contre le Ministère public

le 30 mars, 2017

Emmanuel Alex Stoupis serait un escroc et un usurpateur au service des forces obscures engagées contre les Opposants congolais. L’Opposant Muyambo confirme qu’il n’a pas qualité d’ester ou d’agir en justice. Quelle que soit la longueur de la nuit, la vérité triomphe toujours, bien qu’elle vienne lentement. Jean Claude Muyambo a pris du temps pour parler dans l’affaire qui l’oppose plus de deux ans, au Ministère public et la partie civile Emmanuel Alex Stoupis, de nationalité grecque.

Condamné en date du 1er février 2017 par défaut, Jean Claude Muyambo a résolu de faire opposition et interjeter appel pour mal jugé. Un appel qui a rencontré aussi celui du Ministère public, ainsi que celui de la partie civile pour respectivement peine dérisoire et mal jugé. En opposition devant le même Tribunal, la composition dirigée par juge MANIANIA avait créé un scandale en décrétant la surséance du traitement de l’opposition étant donné qu’il gît au dossier, trois appels. Ce qui avait surpris toutes les trois parties au procès au point de trouver que c’était une décision dictée par des mains obscures où cette composition s’est même abstenue de motiver sa décision. Raison pour laquelle, Jean Claude Muyambo est allé en appel au Tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe contre la décision du Tribunal de paix de Kinshasa/Ngaliema. L’affaire a été appelée le mardi 14 mars 2017 en audience foraine à la Prison Centrale de Makala où toutes les parties se sont retrouvées devant un juge méticuleux et ayant la maîtrise de ses attributions et compétences qui a dirigé les débats avec une autorité et compétence qui pouvait rassurer tout le monde.

https://vacradio.com/la-verite-eclate-sur-le-dossier-de-lopposant-jean-claude-muyambo-contre-le-ministere-public/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Muyambo_Kyassa (N.B.: “Avant d’être ministre, il fut d’abord bâtonnier du Barreau de Lubumbashi pendant 3 ans…”)

Democratic Republic of Congo: Condamné à 26 mois de prison, Jean-Claude Muyambo demande l’annulation de la procédure

le 21 mars, 2017

L’opposant Jean-Claude Muyambo demande l’annulation de la procédure qui a conduit à sa condamnation à 26 mois de prison dans l’affaire du conflit immobilier qui l’oppose au grec Alexandros Stoupis.

Il soutient que le jugement a été rendu en son absence alors qu’il se trouvait au pays. L’opposant demande l’annulation pure et simple de la procédure qui devrait, selon lui, reprendre à zéro.

Jean-Claude Muyambo plaide pour sa libération, clamant son innocence dans cette affaire.

De son côté, le ministère public a interjeté appel contre la condamnation de Jean-Claude Muyambo au premier degré, estimant qu’elle était «dérisoire». Il a plutôt requis une peine de cinq ans de prison et le paiement de deux millions de francs congolais (1 482 dollars américains) d’amende à l’Etat congolais.

Un autre appel émane de la partie civile, représentée par les avocats du Grec Alexandros Stoupis, qui va dans le sens de la démarche du ministère public.

Détenu depuis le 20 janvier 2015, le président Solidarité congolaise pour la démocratie et le développement (SCODE) fait partie des prisonniers dont l’opposition exige la libération. Elle le considère comme un «prisonnier politique».

– See more at: http://www.radiookapi.net/2017/03/21/actualite/justice/condamne-26-mois-de-prison-jean-claude-muyambo-demande-lannulation-de#sthash.e3Jx1bXS.dpuf

http://www.radiookapi.net/2017/03/21/actualite/justice/condamne-26-mois-de-prison-jean-claude-muyambo-demande-lannulation-de

Democratic Republic of the Congo: RDC : une peine de prison pour Jean-Claude Muyambo

le 1er février, 2017

L'avocat Jean-Claude Muyambo a rejoint l'opposition congolaise.

L’ancien bâtonnier du barreau de Lubumbashi a été condamné mercredi à 26 mois de prison ferme.

Cet avocat qui a rejoint l’opposition était accusé d’avoir illégalement vendu un immeuble appartenant à autrui.

Jean-Claude Muyambo a toujours nié les faits et a dénoncé un procès politique.

Il a déjà passé deux ans en prison.

La justice l’a également condamné à rembourser deux millions de dollars, l’équivalent de la valeur de l’immeuble vendu.

M. Muyambo est le président de Solidarité congolaise pour la démocratie et le développement (SCOBE), un parti d’opposition.

http://www.bbc.com/afrique/region-38830907

http://koaci.com/jean-claude-muyambo-prend-mois-prison-106126.html

Democratic Republic of the Congo: l’ancien bâtonnier du Barreau de Lubumbashi, Jean-Claude Muyambo et ses avocats contraints de quitter la salle d’audience où ils protestaient contre les irrégularités du procès

le 26 janvier, 2017

See original image

http://www.idhae.org/observatoire-fr-page4.1.rdc170124.htm

http://www.rfi.fr/afrique/20170125-rdc-proces-batonnier-jean-claude-muyambo-affaire-politique-scode

http://adiac-congo.com/content/justice-soixante-mois-de-prison-requis-contre-jean-claude-muyambo-60523

http://www.radiookapi.net/2017/01/26/actualite/justice/rdc-5-ans-de-prison-requis-contre-jean-claude-muyambo