Tag Archives: Democratic Republic of the Congo

DR Congo: RDC: appel à la libération d’un avocat détenu depuis 4 mois au secret

28/03/22

La défense d’un avocat congolais arrêté il y a quatre mois et accusé d'”atteinte à la sûreté de l’Etat” a dénoncé lundi un abus de pouvoir de l’Agence nationale de renseignement (ANR) qui le détient au secret et appelé à sa libération.

Avocat au barreau de Goma, dans la province du Nord-Kivu (est), Me William Balume Kavebwa a été arrêté le 21 novembre dernier à l’aéroport de Kinshasa alors qu’il s’apprêtait à voyager pour Dubaï, a expliqué à l’AFP son avocat, Me Bertin Amani.

Conduit à l’ANR, “il a été auditionné trois fois pendant la première semaine”. On lui reproche l’infraction d'”atteinte à la sûreté de l’Etat, sans lui dire comment, par quel moyen ou avec qui” il aurait agi, a indiqué Me Amani. 

“En l’absence de toute preuve par rapport à cette accusation, nous exigeons sa libération”, a-t-il dit.

“Pour nous, cette détention est un abus de pouvoir de la part des autorités de l’ANR. Après 120 jours d’instruction, on doit soit le déférer devant un juge, soit le libérer”, a ajouté Me Amani.

Avocat d’affaires, Me Balume se rendait à Dubaï pour représenter une société de droit congolais dans une réunion avec un consortium espagnol désireux d’investir en RDC dans la production d’énergies renouvelables, d’après Me Amani.

Contacté, le ministre congolais des Droits humains Albert-Fabrice Puela a indiqué à l’AFP ne pas être au courant de ce dossier.

https://actualite.cd/2022/03/28/rdc-appel-la-liberation-dun-avocat-detenu-depuis-4-mois-au-secret

https://www.rtl.be/info/monde/international/rdc-appel-a-la-liberation-d-un-avocat-detenu-depuis-4-mois-au-secret-1366649.aspx

https://www.radiookapi.net/2022/03/12/actualite/justice/kinshasa-lavocat-de-william-balume-exige-la-liberation-immediate-de-son

https://www.lisvdhe.org/kinshasa-arrestation-arbitraire-de-mr-balume-kavebwa-william-avocat-au-barreau-du-nod-kivu-goma-par-les-services-de-securite-a-l-aeroport-international-de-n-djili-a-kinshasa-laisse-des-inquietudes

DR Congo: Attack on environmental lawyer’s home alarms DRC rights defenders

25/01/22

Armed assailants recently attacked the home of Congolese environment lawyer Timothée Mbuya. Mbuya, head of human rights NGO Justicia, is fighting a defamation lawsuit related to his criticism of a farm owned by the former president of DRC, Joseph Kabila. While it has not yet been established who was behind the attack on Mbuya’s home, campaigners say it fits a broader pattern of harassment and intimidation of activists in Katanga province and beyond.

At around midnight on Jan. 12, at least six men, armed with hammers and AK-47s and wearing balaclavas, smashed a large hole in the wall to gain entry to the property in Lubumbashi, the Katanga provincial capital, where Mbuya’s wife and children and several members of his extended family were sleeping.

For more than an hour, the men threatened to kill family members, including the activist’s 9-year-old son, unless they gave up his father’s location.  The attackers, two of whom Mbuya says were dressed as police officers, eventually left, taking mobile phones, a laptop, and jewelry.

“They repeatedly stated they were sent to kill me,” Mbuya told Mongabay by phone from an undisclosed location.

Mbuya said he believes the attack is linked to a report on encroachment into protected areas published by Justicia in September 2021, which among other things alleged that Kabila’s farm, Ferme Espoir, has illegally encroached on Kundelungu National Park.

[…]

https://www.radiookapi.net/2022/01/13/actualite/securite/lubumbashi-la-residence-du-president-de-lasbl-justicia-vandalisee (FRANCAIS)

https://tournonslapage.org/fr/actualites/rdc-tentative-dassassinat-de-me-timothee-mbuya-president-de-justicia-asbl

Lubumbashi: Visite du Me Timothée Mbuya par les hommes armés, et si la ferme Espoir était impliquée ?

https://www.adiac-congo.com/content/lubumbashi-la-societe-civile-denonce-linstrumentalisation-de-la-justice-133886

DR Congo: Arrestation de Me Balume Kavebwa William, Avocat au Barreau du Nord-Kivu/Goma, par les services de sécurité

13/01/22

Il a été arrêté de manière arbitraire et sans aucun motif valable depuis le 21 novembre 2021 à midi à l’aéroport international de NDJILI, par les services de la DGM puis de l’ANR de la RDC, alors qu’il était sur le point de prendre son vol Ethiopian Airlines pour un séjour professionnel de 4 jours à Dubaï, pour représenter un consortium Espagnol pour lequel il offre ses services depuis un certain temps, afin de faciliter un investissement approuvé par l’Etat Congolais.


Jeune avocat brillant du barreau de Goma qui vit à Kinshasa, ancien responsable du projet sur l’état des droits et de conditions carcérales de l’American Bar Association, ABA, en RDC, ancien conseiller sur les questions d’état des droits du CICR RDC, écrivain et auteur du livre “La société unipersonnelle dans l’ordre juridique congolais” publié par les Editions universitaires européennes, Me Balume représente le meilleur et la fierté de la jeunesse active congolaise et n’a jamais été impliqué dans un activisme politique et reste très respectueux des lois et des institutions du pays. Il est un défenseur acharné des droits et de la dignité humaine.


Pourtant en règle pour son voyage, son arrestation n’est rien d’autre qu’un enlèvement dans la forme car après près d’un mois, nous ne disposons d’aucune information officielle sur les motifs de son arrestation et encore moins, sur les conditions de sa détention malgré les efforts entrepris dans ce sens, à travers le Bureau Conjoint des Nations Unies pour le Droit de l’Homme (BCNUDH) et les membres de sa famille. Ce qui n’est pas digne d’un État de droit.


En tant qu’avocat, nous ne pensons pas que c’est le sort qu’il mérite et exigeons soit sa libération, soit son transfèrement aux juridictions compétentes s’il serait accusé de quelques griefs que ce soit pour son jugement conformément à la loi.


La famille et les amis de Me Balume comptent sur le soutien des autorités Congolaises, des Congolais épris de paix et de la communauté internationale pour obtenir sa libération.

1. Me Balume est avocat au Barreau du Nord-Kivu. Il est citoyen Congolais.

2. Depuis près de 4 ans, Me Balume représente un client, une entreprise basée en Espagne qui souhaite investir dans le secteur des énergies renouvelables.

3. Me Balume a pour mission de faciliter l’installation de ladite entreprise en RDC.

4. Il entreprend des contacts avec différents bureaux de l’état, il va rencontrer plusieurs officiels, y compris des conseillers du Président de la République. Il existe des photos de ses différentes rencontres. Des informations ont même été relayées sur la télévision nationale.

5. Des délégués de ladite entreprise sont arrivées à deux ou trois reprise à Kinshasa en provenance de Madrid. Ils ont décroché des audiences auprès des officiels avec l’appui de Me Balume. A cette occasion, certains accords ont été signés avec l’Etat Congolais.

6. Il y a quelques semaines, Me Balume aurait reçu quelques menaces lui réclamant de l’argent. Ces personnes seraient très proches du pouvoir. Ces personnes estiment qu’elles doivent bénéficier de l’argent de la part de l’entreprise. Malheureusement, l’entreprise n’est pas encore installée et doit finaliser tout le processus administratif. Me Balume aurait été menacé par téléphone à 2 reprises en l’espace des 2 semaines.

7. 22 Novembre, Me Balume doit faire un voyage pour le compte du même client. Il doit se rendre à Dubai dans le but de faciliter certaines démarches pour le compte de ladite entreprise.

8. A la même date, ses partenaires ou collaborateurs proches du pouvoir vont avoir l’information au sujet de son voyage. Ils estiment donc que l’entreprise a déjà les moyens nécessaires. Ces personnes, proches du pouvoir vont donner ordre aux services de la DGM de ne pas laisser Me Balume effectué son voyage.

9. Après avoir fait son check-in avec Ethiopian, la DGM va l’arrêter pour motif d’usage d’un faux passeport. Ce motif n’est pas vrai car Me Balume utilise un passeport délivré par le Ministère des Affaires étrangères. Il a été même à l’ANR pour le contrôle de routine et obligatoire avant l’obtention du passeport qu’il a par ailleurs renouvelé quelques jours avant son voyage. Il semble que pendant sa détention, ils ont essayé de l’accusé de tentative de coup d’état, peut-être une façon de le nuire davantage.

10. Depuis la date du 22 Novembre, la famille n’a pas eu de ses nouvelles. Nous savons qu’il a été transféré à l’ANR en date du 23 Novembre. Depuis lors, il a été détenu en secret. La famille n’a eu aucun contact avec les services de l’ANR.

11. Le responsable de l’entreprise que Me Balume représente, nous a dit être en contact avec certains officiels à ce sujet. Ils nous ont dit par téléphone que Me Balume a été auditionné hier, 30 Novembre 2021.

12. Nous avons soumis le dossier au BCNUDH. Le dossier est documenté mais va certainement prendre du temps. Nous voulons un appui pour avoir les nouvelles de Me Balume. Il doit certainement être dans des très mauvaises conditions. Nous avons besoin de votre solidarité pour que Me Balume retrouve sa liberté.

DR Congo: Me Platini Bandu Mputu agressé sur ordre de la femme du général Bambole

22/12/21

Déclaration de Me Bandu Mputu:

C’est moi maître BANDU MPUTU Platini avocat au barreau du Kongo Centrale, Je sollicite votre soutiens ( publier, informer l’opinion nationale et internationale sur les comportement de nos autorités et de leurs femmes) pour que cette histoire ne puisse plus se répéter à un de nous. Nous avons été victime de torture sur ordre de la femme du général BAMBOLE.


Un client en Europe m’a laissé la gestion de sa parcelle ici à Kinshasa. Et le petit frère de la femme du général était dedans comme locataire mais il s’est arrangé pour trouver un autre locataire, récupérer sa garantie et libérer la maison sans passé par le bailleur moins encore son représentant que nous sommes. Après nous avons constaté qu’il avait pris plus parce qu’ il devait au bailleurs et il m’a donné rendez-vous pour prendre le plus chez sa sœur la femme du général, sur place après une discussion orale, la femme du général va ordonner que nous soyons menottés, tabassés par 6 militaires armées (photos) présentement notre corps souffre énormément. Je sollicite pour soutien par tous le moyen pour que la justice soit faite…publiée, informée les autorité pour ma santé, ma vie ainsi que prévenir ce genre de comportement …l’avocat est un intermédiaire et il a rien avoir avec le fait de partie.

DR Congo: Firmin Yangambi quitte la prison de Makala

le 15 mars, 2019

L’avocat Firmin Yangambi, président de l’ONGDH Paix sur terre est sorti ce vendredi 15 mars de la prison centrale de Makala. A sa sortie, il était accompagné de sa famille. Au terme des 10 ans d’emprisonnement pour “formation d’un mouvement insurrectionnel”, il a été gracié mercredi 13 mars par le Président de la République.

Quant à l’opposant politique Franck Diongo, président du MLP, il refuse de sortir de la prison au motif qu’il est très fatigué par la maladie, indiquent les responsables de la prison contactés par Radio Okapi.

https://www.radiookapi.net/2019/03/15/actualite/en-bref/rdc-firmin-yangambi-quitte-la-prison-de-makala

https://www.politico.cd/elections-2018/2019/03/15/apres-pres-de-10-ans-firmin-yangambi-a-quitte-la-prison-de-makala-ce-vendredi.html?fbclid=IwAR0Af3YkvuxX_W1HFHjWlXNXZea-QfOGUXZQ_LF8437-ly_prwqiK0_W_Us

https://actualite.cd/2019/03/13/rdc-frank-diongo-et-firmin-yangambi-gracies-par-felix-tshisekedi

https://www.lalibre.be/actu/international/rdc-liberation-de-700-prisonniers-dont-deux-politiques-connus-5c8a62b79978e2710eb6ec9b

https://www.jeuneafrique.com/748958/politique/rdc-franck-diongo-et-firmin-yangambi-gracies-le-ministre-des-affaires-foncieres-suspendu/

https://www.voaafrique.com/a/4828637.html

https://www.bbc.co.uk/programmes/p073gvt3 (ENGLISH)

https://www.aljazeera.com/news/2019/03/drc-president-tshisekedi-pardons-700-political-prisoners-190314065522403.html (ENGLISH)

https://www.dw.com/en/congos-president-pardons-hundreds-of-political-prisoners/a-47903271?fbclid=IwAR0aeKJ5KZTI_ZhqOFaOjMvUQ5N63Qj7M9zaJmd34jkuaj2lhTiY_8kLnqE (ENGLISH)

Image result for Free Firmin Yangambi

Image result for Free Firmin Yangambi

DR Congo: Le sort de Firmin Yangambi rappelé au président Tshisekedi

le 31 janvier, 2019

Le sort de Firmin Yangambi rappelé au président Tshisekedi

Le président du conseil d’administration de l’Ordre des avocats francophones et germanophones de Belgique – soit 8000 avocats – a écrit jeudi au nouveau président de la RDCongo, Félix Tshisekedi, pour lui rappeler le cas de Me Firmin Yangambi, membre du barreau de Kisangani et détenu à la prison de Makala malgré une amnistie le concernant votée il y a cinq ans par les parlementaires nationaux congolais.

Dans sa lettre, Me Jean-Pierre Buyle se réjouit de l’intention exprimée le 25 janvier par M. Tshisekedi de faire libérer les prisonniers politiques. Me Firmin Yangambi, ajoute-t-il « se range sans aucun doute parmi eux ». Au nom de ses confrères, il « conjure » le Président de RDC « de faire exécuter sans délai la loi d’amnistie du 11 février 2014 et d’ordonner la mise en liberté immédiate de Me Firmin Yangambi ».

L’avocat congolais, arrêté en 2009, avait été condamné à mort en première instance, puis à 20 ans de prison en appel, pour « tentative d’organisation d’un mouvement insurrectionel et détention d’armes de guerre » avec deux co-accusés; l’un d’eux sera libéré après l’amnistie.

https://afrique.lalibre.be/31742/le-sort-de-firmin-yangambi-rappele-au-president-tshisekedi/

https://www.mediacongo.net/article-actualite-46776_firmin_yangambi_a_joseph_kabila_lui_et_moi_c_est_la_justice_qui_nous_departagera.html

https://www.jeuneafrique.com/715727/politique/rdc-liberation-des-prisonniers-politiques-lutte-contre-la-corruption-ce-a-quoi-felix-tshisekedi-sest-engage/

https://www.jeuneafrique.com/501591/societe/rdc-oublie-par-lamnistie-firmin-yangambi-saisit-la-cour-constitutionnelle/

Image may contain: 1 person

DR Congo: Human Rights body condemns arrest of lawyer, four clients ordered by RC Mnyeti

August 1, 2018

Speaking to journalists at a press conference

The advocate D’Souza and his four clients who are workers of Balton Ltd were arrested on July 30, 2018 and put under police custody for 48 hours before they were set free on Tuesday.

http://mobile.thecitizen.co.tz/news/Human-Rights-body-lawyer–four-clients-ordered-by-RC-Mnyeti/2304482-4692564-format-xhtml-jokry4z/index.html

http://www.thecitizen.co.tz/News/Human-Rights-body-lawyer–four-clients-ordered-by-RC-Mnyeti/1840340-4692564-5tlfbsz/index.html

http://mtanzania.co.tz/watetezi-haki-za-binadamu-walaani-mnyeti-kumfungia-wakili-dsouza/ (SWAHILI)

DR Congo: Kinshasa : l’UDPS dénonce l’enlèvement de l’un de ses cadres de la ligue des jeunes

le 9 mai, 2018

Kinshasa : l’UDPS dénonce l’enlèvement de l’un de ses cadres de la ligue des jeunes

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) dénonce l’enlèvement la nuit de mardi à mercredi 9 mai de Me Evariste Kalala Kwete, l’un de ses cadres de la Ligue des jeunes. Selon le porte-parole de ce parti de l’opposition, Augustin Kabuya, les faits se sont déroulés dans la maison familiale, dans la commune de Matete, à Kinshasa.

Le père de la victime, Pierre Kwete Minga, relate que son fils a été amené sans que les hommes armés à sa recherche ne leur donnent le motif.

« Vers minuit, cinq véhicules 4X4 se sont arrêtés et ont bouclé notre maison. Plusieurs hommes armés sont descendus et ont cassé le portail. Ils ont aussi cassé les vitres du salon pour casser le cadenas. Ils ont saccagé toute la maison », a relaté Pierre Kwete.

Dans sa relation des faits, il a indiqué que les hommes armés les ont par la suite rassemblés au salon et leur ont demandé de présenter leurs cartes d’identité.

« Ils l’ont embarqué [Me Evariste Kalala Kwete. Ils n’ont donné aucune raison. Nous sommes sans nouvelles de lui depuis lors », a raconté le père de la victime.

https://www.radiookapi.net/2018/05/09/actualite/politique/kinshasa-ludps-denonce-lenlevement-de-lun-de-ses-cadres-de-la-ligue?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+radiookapi%2Factu+%28Radiookapi.net+-+Actualit%C3%A9%29

http://www.idhae.org/OBSAV-fr-wewsrdc1805098.htm

No automatic alt text available.

Ils se sont introduit dans la maison par la force (Facebook)

Democratic Republic of Congo: La libération de Diomi et Muyambo annoncée pour ce mardi (Avocat)

le 19 février, 2018

Jean Claude Muyambo et Eugène Diomi Ndongala (Opposants) respectivement président de la Solidarité Congolaise pour la Démocratie et le Développement (SCODE) et président de la Démocratie Chrétienne (DC) seront libérés ce mardi 20 février 2018. C’est ce qu’a affirmé à ACTUALITE.CD ce lundi 19 février William Kalombo, avocat de Jean Claude Muyambo.

Selon l’avocat, le directeur de la prison de Makala est déjà notifié (par le ministre de la justice) pour cette fin.

« La notification de la libération des prisonniers Diomi Ndongala et Jean Claude Muyambo vient de parvenir au directeur de la prison de Makala.  Demain mardi 20 février ils seront libres”, a-t-il affirmé.

Diomi Ndongala a été condamné à 10 ans de prison pour “viol sur mineure” alors que Jean Claude Muyambo avait écopé de 26 mois pour “stellionat”.

William Kalombo dit son remerciement anticipé “aux Laïcs Catholiques, aux abbés et évêques, aux protestants,  musulmans dans le changement, aux leaders du Rassop, UNC, MLC pour leur détermination, à la population surtout à la communauté internationale”.

https://actualite.cd/2018/02/19/liberation-de-diomi-muyambo-annoncee-mardi-avocat/

http://www.dw.com/fr/lib%C3%A9rations-annonc%C3%A9es-de-jean-claude-muyambo-et-eug%C3%A8ne-diomi-ndongala-en-rdc/a-42620809

http://www.mediacongo.net/article-actualite-35568.html

https://afrique.lalibre.be/15489/rdc-vite-une-decrispation-avant-la-marche-du-25-fevrier/

https://www.cotedivoire.news/actualite/23969-rdc-leglise-obtient-liberation-de-muyambo-de-ndongala.html

http://www.mediacongo.net/article-actualite-35596.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Muyambo_Kyassa

Democratic Republic Congo: John Luhiriri arrested, whereabouts remain unknown

December 6, 2017

On 28 November 2017, human rights defender John Luhiriri was stopped and held by members of the national police and four other plainclothes agents, recognised by witnesses as members of the national intelligence service, in Tshikapa, the capital of Kasai province. His current whereabouts are yet to be established.

About John Luhiriri

john_luhiriri.jpeg John Luhiriri is a human rights lawyer who served as the protection officer for Synergie d’aide prioritaire – Aide d’urgence – (SAP – AU) (Synergy of Priority Aid – Emergency Aid), a Congolese human rights organisation working on issues related to international humanitarian law, and gender-based violence in particular.

 

On 28 November 2017, John Luhiriri was in Tshikapa on a field mission, during which he was expected to meet local human rights defenders to discuss gender-based violence in the region. At approximately 2:00 pm, he was intercepted by agents of the national police who were accompanied by four plainclothes agents of the ANR – Agence Nationale de Renseignement (The National Intelligence Agency). The officers confiscated his work documents and identity card and then took him to an undisclosed location. Colleagues of the human rights defender have approached local and national police, as well as the local office of the ANR, but have not been able to trace his whereabouts.

Human rights defenders in the Democratic Republic of Congo have been subjected to arbitrary detention and violent attacks, including killings. In 2017, Front Line Defenders has reported on the killings of human rights defenders Tsongo Sikuliwako Alex, Alphonse Luanda Kalyamba, Marcel Tengeneza, the attempted killing of Butoto Kiza and death threats against Philippe Busimba.

https://www.frontlinedefenders.org/en/case/john-luhiriri-arrested-whereabouts-remain-unknown

https://www.frontlinedefenders.org/fr/case/john-luhiriri-arrested-whereabouts-remain-unknown (FRANCAIS)