Tag Archives: Democratic Republic of the Congo

DR Congo: «Les accusations de Muyambo contre Kamerhe sont infondées» – Mayo (UNC)

le 3 août, 2017

Le président inter-fédéral de l’UNC ville de Kinshasa Jean-Baudouin Mayo Mambeke rejette les accusations de Jean-Claude Muyambo pointant du doigt Vital Kamerhe comme responsable de son incarcération. Mayo Mambeke juge ces accusations infondées. D’après lui, il s’agit des allégations  légères  « de la part de quelqu’un qui se considère comme leader».

«Je suis au courant des accusations infondées de Muyambo, avocat et ancien bâtonnier. C’est étonnant, lui qui nous dit être victime d’une fausse accusation. Mais le voilà porter des fausses accusations sur Vital Kamerhe. Apparemment, il n’a pas de leçons. Sinon il n’accuserait pas les autres aussi légèrement et par simple peur » a dit le député national Mayo Mambeke.

Au sujet de la menace de Muyambo de quitter le Rassemblement au cas où ceci accepte de rallier l’UNC de Vital Kamerhe, Mayo Mambeke se pose la question sur la capacité de mobilisation de Muyambo et de son parti la SCODE. L’inter-fédéral de l’UNC ville de Kinshasa estime que seuls, l’UDPS, le MLC, l’UNC, et le G7 peuvent faire échec à la Majorité présidentielle.

Sur ACTUALITE.CD le mercredi 2 août dernier, Jean Claude Muyambo a accusé Vital Kamerhe de l’avoir trahi. «Kamerhe est responsable de mon emprisonnement» avait déclaré Jean-Claude Muyambo.

https://actualite.cd/2017/08/03/accusations-de-muyambo-contre-kamerhe-infondees-mayo-unc/

DR Congo: L’opposition en RDC annonce des journées ville-morte les 8 et 9 août

le 23 juillet, 2017

L’opposition congolaise réunie autour de l’aile du « Rassemblement » dirigée par Félix Tshisekedi a annoncé, au terme de deux journées de conclave à Kinshasa, une série des mesures dont l’organisation des journées ville-morte les 8 et 9 août prochains.

Pour l’opposition, ces journées seront organisées en guise « d’avertissement » avant qu’elle n’appelle, si ses revendications ne sont pas prises en compte, à l’application de l’article 64 de la constitution.

Celui-ci stipule, dans son alinéa 1er que « tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation des dispositions de la présente Constitution ».

En conséquence, l’opposition menace d’appeler la population à la désobéissance civile notamment à ne plus « s’acquitter des impôts, taxes, redevances, factures de l’eau et de l’électricité », souligne le communiqué publié à l’issue de ce conclave.

Par ailleurs, l’opposition a exigé de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) la convocation des électeurs au plus tard le 30 septembre 2017. Faute de quoi, les partis membres du « Rassemblement » vont organiser à partir du 1er octobre un sit in devant les bureaux de la CENI pour « exiger la démission de Corneille Nanga », président de cette structure d’appui à la démocratie.

Le Rassemblement exige en outre la publication des résultats des opérations d’enrôlement des électeurs au plus tard le 31 juillet 2017 avant également de plaider pour l’organisation des élections avant la fin de cette année.

Par ailleurs, le « Rassemblement » a demandé l’arrêt des poursuites judiciaires dont est l’objet Moïse Katumbi et la libération de son avocat, Jean-Claude Muyambo.

http://apanews.net/index.php/fr/news/lopposition-en-rdc-annonce-des-journees-ville-morte-les-8-et-9-aout

Democratic Republic of Congo/AI: UN MILITANT ET SON AVOCAT LIBÉRÉS SANS INCULPATION.

le 23 juillet, 2017

Jean-Marie Kalonji, militant du mouvement de jeunesse Quatrième voie / Il est temps, et son collègue et avocat Sylva Mbikayi ont été libérés sans inculpation le 17 juillet. Les deux hommes étaient détenus au secret par les services de renseignement de l’armée depuis le 23 juin.

Jean-Marie Kalonji et Sylva Mbikayi ont été libérés sans inculpation le 17 juillet, après avoir été détenus au secret pendant 24 jours dans des locaux de l’armée.

Jean-Marie Kalonji avait été arrêté le 23 juin, après avoir été contrôlé par des soldats au niveau d’un checkpoint situé à la sortie d’un camp militaire, à Kinshasa. Quand il avait expliqué qu’il ne pouvait pas leur présenter son passeport parce que ce document se trouvait dans une ambassade à laquelle il avait demandé un visa, les soldats avaient remis en question sa nationalité et avaient fouillé son sac, qui contenait des dépliants présentant la bourse d’études Lumumba, un programme mis en place par le mouvement de jeunesse Quatrième voie / Il est temps. Sylva Mbikayi avait pour sa part été arrêté à son arrivée au camp militaire où Jean-Marie Kalonji était détenu.

Jean-Marie Kalonji est le coordinnateur du mouvement de jeunesse Quatrième voie / Il est temps, qui vise à défendre les droits de la jeunesse congolaise et fait campagne pour la paix et la démocratie en République démocratique du Congo (RDC). Sylva Mbikayi est un avocat qui soutient ce mouvement.

https://www.amnesty.be/je-veux-agir/agir-en-ligne/les-bonnes-nouvelles/bn_rdc_activistes

http://www.mediacongo.net/article-actualite-28684.html

https://actualite.cd/2017/07/18/rdc-arretes-le-23-juin-dernier-le-militant-jean-marie-kalonji-et-son-avocat-liberes/

http://www.jeuneafrique.com/456350/societe/rdc-ong-congolaise-exige-liberation-de-2-militants-opposes-president-kabila/

DR Congo: Arrêtés le 23 juin dernier, le militant Jean-Marie Kalonji et son avocat libérés

le 18 juillet, 2017

Jean-Marie Kalonji, militant du mouvement citoyen « Quatrième voie / Il est temps » et son avocat, Sylva Kabanga Mbikayi, ont été libérés ce mardi 18 juillet 2017.

Ils étaient détenus au cachot du quartier général de l’ex-DEMIAP (Détection militaire des activités anti-patrie), dans la commune de Kintambo, renseignent leurs proches.

Jean-Marie Kalonji avait été arrêté le 23 juin 2017 aux alentours de 16 heures près du camp militaire de Bumba, à Kinshasa. Son avocat, venu s’enquérir de sa situation, avait également été arrêté.

Kalonji avait déjà été arrêté en 2016 et détenu pendant sept mois avant d’être libéré dans le cadre des mesures de « décrispation » du climat politique.

https://actualite.cd/2017/07/18/rdc-arretes-le-23-juin-dernier-le-militant-jean-marie-kalonji-et-son-avocat-liberes/

http://www.rfi.fr/afrique/20170626-rdc-kalonji-avocat-demiap-proches-denoncent-detention

DR Congo: Arrest of lawyer Sylva Mbikayi

July 16, 2017

map

L4L is concerned about the arrest and detention of lawyer Sylva Mbikayi. On 23 June 2017, Sylva Mbikayi was arrested in Kinshasa, Democratic Republic of Congo, when he attempted to visit Jean-Marie Kalonji who was arrested by military security forces a few hours earlier.

We were informed that Mr. Mbikayi was arrested without a warrant and without being informed about the reasons for his arrest, when he visited the Military Intelligence Headquarters (DEMIAP) at Bumba to consult with his client, Jean-Marie Kalonji (a lawyer in training).

Earlier that day, Jean-Marie Kalonji was stopped by soldiers at an exit check-point of a military camp. When he explained that he could not show his passport as it was with an embassy where he had applied for a visa, the soldiers started questioning his nationality and searched his bag which contained flyers for a Lumumba scholarship programme set up by the youth movement Quartrieme Voie/ il est temps (the fourth way/ it is time). Hereafter he was arrested.

Sylva Mbikayi was informed immediately after the arrest of Jean-Marie Kalonji. When he arrived at the military camp where Jean-Marie Kalonji was detained, he was also arrested. Both men have been detained there to date, without access to their family members or lawyers.

L4L called on the authorities to release Sylva Mbikayi as soon as possible.

http://www.advocatenvooradvocaten.nl/12781/democratic-republic-of-congo-arrest-of-lawyer-sylva-mbikayi/

http://congofriends.blogspot.fr/2017/07/sylva-mbikayi-peoples-attorney.html

https://www.ifex.org/democratic_republic_of_congo/2017/07/07/activist-lawyer-detained/

https://www.amnestyusa.org/urgent-actions/urgent-action-activist-and-lawyer-held-at-military-facility-democratic-republic-of-the-congo-ua-162-17/

http://www.ingeta.com/arrestation-arbitraire-et-detention-illegale-de-jm-kalonji-me-mbikayi/ (FRANCAIS)

https://acatfrance.fr/actualite/un-militant-dun-mouvement-jeune-et-son-avocat-detenus-au-secret (FRANCAIS)

http://www.rfi.fr/afrique/20170626-rdc-kalonji-avocat-demiap-proches-denoncent-detention (FRANCAIS)

http://images.lexbase.fr/sst/CIB/L2_4_B.pdf (FRANCAIS)

Democratic Republic of Congo: ACTIVIST AND LAWYER HELD AT MILITARY FACILITY

July 3, 2017

Urgent Action network

Jean-Marie Kalonji, an activist with the youth movement Quatrieme voie/ il est temps, was arrested by military security forces on Friday 23 June in Kinshasa, Democratic Republic of Congo (DRC). His colleague and lawyer Sylva Mbikayi was arrested a few hours later when he attempted to visit Jean-Marie Kalonji where he was detained.

Jean-Marie Kalonji was stopped by soldiers at an exit check-point of a military camp in Salongo neighbourhood of Lemba municipality at around 1630 hours on Friday 23 June as he left his brother’s house. When he explained that he could not show his passport as it was with an embassy where he had applied for a visa, the soldiers started questioning his nationality and searched his bag which contained flyers for a Lumumba scholarship programme set up by the youth movement Quartrieme Voie/ il est temps (the fourth way/ it is time). Jean-Marie Kalonji is the coordinator of this youth movement which aims to defend the rights of the Congolese youth and has campaigned for peace and democracy in the DRC.

At the time of his arrest, Jean-Marie Kalonji was on the phone with a colleague, who overheard part of the conversation with the soldiers. She alerted Sylva Mbikayi, a lawyer who supports the youth movement Quatrieme voie/ il est temps. When Sylva Mbikayi arrived at the military camp where Jean-Marie Kalonji was detained, he was also arrested.

Jean-Marie Kalonji and Sylva Mbikayi were transferred to the headquarters of the military intelligence at around 2300 hours. According to Jean-Marie Kalonji’s family, the two were ill-treated by the soldiers before being transferred. They have been detained there to date, without access to their family members or lawyers. They have not yet been charged.

https://www.amnesty.org/en/documents/afr62/6635/2017/en/

http://congofriends.blogspot.fr/2017/07/sylva-mbikayi-peoples-attorney.html

http://www.blackstarnews.com/global-politics/africa/congolese-youth-leaders-detained-by-kabilas-illegal-regime

https://www.ifex.org/democratic_republic_of_congo/2017/07/07/activist-lawyer-detained/

Democratic Republic of Congo: L’avocat de Muyambo met en garde le PGR à propos de l’état de santé de son client

le 24 juin, 2017

Alexis Deswaef, avocat de Jean Claude Muyambo, a saisi, le 23 juin 2017, le procureur général de la République pour l’avertir sur une probable  dégradation de la santé de son client en détention depuis plus d’un an déjà.

«Mon client doit pouvoir bénéficier des soins appropriés conformément au rapport des médecins spécialistes dont une copie vous a été réservée.  A défaut de ce faire et si l’état de santé de mon client se dégrade, votre responsabilité personnelle sera engagée et mise en cause, tant devant les instances nationales qu’internationales, car vos agissements envers mon client sont illégaux et contraires aux obligations internationales de la République Démocratique du Congo, découlant des traités et pactes internationaux ratifiés par la République Démocratique du Congo », a écrit l’avocat de Jean Claude Muyambo au procureur général de la République.

C’est depuis janvier 2015 que Jean Claude Muyambo est poursuivi par la justice congolaise.  Il est accusé de rétention illicite des documents, menace de mort et stellionat et a été condamné à 26 mois de prison par la Cour d’appel Kinshasa/Gombe.

Mais plusieurs ONG des droits de l’homme, dont l’ACAJ, dénoncent plutôt un procès politique contre cet ancien membre de la Majorité présidentielle ayant basculé dans l’opposition.

https://actualite.cd/2017/06/24/lavocat-de-muyambo-met-en-garde-le-pgr-a-propos-de-letat-de-sante-de-son-client/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Muyambo_Kyassa