Tag Archives: Algeria

Algeria: Me Salah Dabbouz suspend sa grève de la faim

le 7 août, 2019

Me Salah Dabbouz suspend sa grève de la

Me Salah Dabouz, l’avocat en grève de la faim depuis 31 jours ( le 8 juillet) , a décidé aujourd’hui de suspendre sa grève de la faim en réponse à tous ceux qui le priaient de le faire.

Me Dabbouz dit vouloir donner du temps à ceux qui lui demandaient “de protester d’une autre manière” de trouver avec lui les moyens de le faire sans recourir à la grève de la faim.

Remerciant tous ceux qui l’ont soutenu dans cette action de protestation et de lutte avocats, militants ou simples citoyens, il n’écarte pas cependant de reprendre sa grève de la faim si jamais les obstacles et entraves à ses requêtes judiciaires persistent.  “Je me bâterais jusqu’au bout pour que les droits à la défense soient respectées et que les justiciables aient droit à de procès équitables”.

L’avocat des droits de l’homme avait, cependant, rappelé les obstacles qu’il rencontrait dans l’exercice de son métier d’avocat et de défenseur des droits humains tout en espérant que les tribunaux notamment celui de Ghardaïa, cause de tous ses problèmes récents, revienne à une stricte application du droit.

 

https://www.huffpostmaghreb.com/entry/me-salah-dabbouz-suspend-sa-greve-de-la-faim_mg_5d4b073ae4b0066eb70b7e99?ncid=fcbklnkfrhpmg00000008&fbclid=IwAR1MssM52cm6tvJ1mh-L6Dg-FZXJjqGbJcXHryL9tcHUKrmdDfIWCrSYx7A

Vidéo : Salah Dabouz met fin à sa grève de la faim

Me Salah Dabouz suspend sa grève de la faim

https://algerie7.com/actualite/video-salah-dabouz-met-fin-a-sa-greve-de-la-faim/

Salah Dabouz suspend sa grève de la faim

#SalahDabouz

#Salah_Dabouz

#Nous_Sommes_tous_Salah_Debouz

Algeria: Khenchela : l’avocat Ramzi Chekhab poursuivi pour incitation à manifester

le 5 août, 2019

Ramzi Chekhab, avocat connu pour son soutien pour le mouvement de dissidence citoyenne à Khenchela, est poursuivi par le procureur pour délit d’incitation à manifester.

Comme le montre le document publié par le concerné, une instruction est lancée contre Ramzi Chekhab pour avoir appelé à manifester à Khenchela sur son compte Facebook. C’est dire que la toile est largement surveillée par les limiers du ministère de l’Intérieur.

Plus grave encore, il est écrit noir sur blanc que l’avocat Ramzi Chekhab est accusé d’avoir « appelé les gens à prendre part au hirak du 22 février 2019 » !

Ce sont là des faits qui prouvent, si besoin est, que la justice et les officines qui l’actionnent accompagnent bel et bien le hirak mais pas comme on l’aurait souhaité.

Par cette convocation un nouveau cran de verrouillage répressif vient d’être passé par les autorités.

Khenchela : l’avocat Ramzi Chekhab poursuivi pour incitation à manifester

https://www.liberte-algerie.com/actualite/un-avocat-de-khenchela-poursuivi-en-justice-321399

Alger : plusieurs personnes, dont un collaborateur de TSA, interpellées

Algeria: Journée de solidarité avec Me Dabouz et les détenus d’opinion

le 3 août, 2019

ELLE AURA LIEU AUJOURD’HUI AU SIÈGE DU MDS

À l’initiative de plusieurs militants politiques et associatifs, une journée de solidarité avec l’avocat en grève de la faim Me Salah Dabouz et les détenus d’opinion aura lieu, aujourd’hui, au siège du MDS à Alger. Prévue de 12h à 20h, plusieurs associations, personnalités, militants, syndicalistes sont attendus au siège du MDS pour exprimer leur soutien et leur solidarité avec l’avocat et les détenus.

https://www.liberte-algerie.com/radar/journee-de-solidarite-avec-me-dabouz-et-les-detenus-dopinion-321154

Journée de solidarité avec Me Dabouz et les détenus d’opinion

Une action de solidarité avec les détenus d’opinion prévue aujourd’hui au siège du MDS

24e Vendredi : les manifestants attaquent Gaid Salah, les élections et le Panel.

24e vendredi: toujours aucun signe d’apaisement

Entretien avec Maître Salah Dabouz : «Quand on a un pays à sauver, on ne fait pas de sieste»

https://www.liberte-algerie.com/actualite/plaidoyer-pour-lhumanisation-des-conditions-de-detention-321255

Témoignage de Salah Dabouz sur Lakhdar Bouregâa : “Il tient le coup, mais…”

https://www.elwatan.com/edition/actualite/me-salah-brahimi-batonnier-de-lordre-des-avocats-de-tizi-ouzou-les-detenus-dopinion-doivent-etre-liberes-sans-condition-05-08-2019

#SalahDabouz

#Salah_Dabouz

Image may contain: 6 people, including Salah Dabouz, people sitting and outdoor

Image may contain: 1 person, meme and text

Algeria: Pétition de soutien à Salah Dabouz, en grève de la faim depuis 23 jours

le 30 juillet, 2019

Salah Dabouz lors d'une manifestation des avocats

Me Salah Dabouz, avocat défenseur droits humains, est en grève de la faim illimitée depuis le 8 juillet dernier. A travers son action, Me Dabouz dénonce l’harcèlement judiciaire qui le cible personnellement ainsi que  beaucoup de militants de la vallée du M’zab. Cet acharnement de la justice de Ghardaïa a déjà fait plusieurs victimes dont  Dr Kamel-Eddine Fekhar, décédé en détention le 28 mai 2019, après une tragique grève de la faim et le syndicaliste Hadj-Brahim Aouf, son codétenu, qui a quitté la prison avec une santé gravement dégradée et qui est actuellement suspendu de son travail pour ses activités militantes. Mais nous ne pouvons citer ces deux cas sans rappeler celui du plus ancien détenu politique en Algérie, Mohamed Baba-Nadjar, condamné à la perpétuité dans un procès expéditif et pour un crime qu’il n’a pas commis. Ce dernier croupit en prison depuis plus d’une quinzaine d’années. L’avocat Salah Dabouz a été soumis à un contrôle judiciaire bien singulier pendant plusieurs mois alors qu’il réside et exerce son métier d’avocat à Alger. Il a été obligé par la justice de Ghardaïa à  faire trois fois par semaine plus de 600 km aller-retour afin de signer sa présence. Alors que cette dernière lui a été levée grâce à la solidarité de toutes et de tous, Me Salah Dabouz a déclaré qu’il ne comptait pas mettre fin à son action.

Il exige le départ du procureur général près la cour de Ghardaïa, Mohamed Bensalem, qui a violé, selon lui, l’avis 34/2017 ordonnant de ne plus interpeller Dr Fekhar pour les mêmes raisons et qui a produit un communiqué contenant des propos racistes prouvant, selon Me Dabouz, qu’il considère les mozabites comme des citoyens «non honorables». Me Dabouz exige aussi le départ du juge d’instruction qui a ordonné la mise en détention de Dr Fekhar sans consulter son dossier et qui a avoué avoir travaillé sous la pression d’un cadre du ministère de la justice, du directeur de la prison qui a enfermé Dr Fekhar dans des toilettes pendant 28 jours et du directeur de l’hôpital qui a refusé de le soigner alors qu’il souffrait d’une hépatite C.

https://www.elwatan.com/edition/actualite/solidarite-avec-me-salah-dabouz-en-greve-de-la-faim-illimitee-depuis-23-jours-31-07-2019

https://www.liberte-algerie.com/actualite/la-solidarite-sorganise-autour-de-me-dabouz-321091

Maître Salah Dabouz : «Quand on a un pays à sauver, on ne fait pas de sieste»

La fin du contrôle judiciaire à l’encontre de Me Salah Dabouz mais l’avocat poursuit sa grève de la faim

https://www.facebook.com/events/1187100651413743/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifestations_de_2019_en_Alg%C3%A9rie

#SalahDabouz

#Salah_Dabouz

Image may contain: Salah Dabouz, smiling

Image may contain: Salah Dabouz, smiling

Le Watan, 31/07/19

Image may contain: 2 people, people standing, text and outdoor

Image may contain: Salah Dabouz, playing a sport, standing and text

Image may contain: 1 person, text

Algeria: Salah Dabouz n’est plus sous contrôle judiciaire mais décide de poursuivre sa grève de la faim

le 24 juillet, 2019

Me Salah Dabouz n’est plus sous contrôle judiciaire, une mesure qui le frappait depuis le mois d’avril dernier. L’avocat était tenu de se rendre trois fois par semaine à Ghardaïa, à 600 kilomètres de son lieu de résidence.

Malgré cette décision de levée du contrôle judiciaire, prise aujourd’hui par la justice, les choses ne se sont pas encore arrangées pour ce militant des droits de l’homme.

« On m’a levé le contrôlé judiciaire mais cela ne règle pas le problème puisqu’on m’a renvoyé pour être jugé devant le tribunal des délits sans que l’instruction soit faite», se plaint l’avocat joint par TSA.

« On m’a convoqué et on m’a placé sous contrôle judiciaire. Normalement, je devais être entendu par le juge d’instruction pour faire son instruction. Il a refusé de m’entendre à deux reprises. Il a alors décidé de me renvoyer devant le tribunal des délits. J’attends que je sois convoqué. Je suis obligé de respecter la loi, mais je ne fais pas confiance à la justice parce qu’elle ne fonctionne pas correctement », a fait remarquer l’avocat.

Poursuite de la grève de la faim

Il enchaîne : « Je suis obligé de respecter la justice mais pas obligé de lui faire confiance, ce qui est un sentiment. Et mon sentiment est que je n’ai pas confiance en cette justice. J’ai des preuves que le juge d’instruction reçoit des pressions pour faire ce qu’il est en train de faire. »

Pour la grève de la faim, l’avocat assure qu’il la continuera. Il souligne que le contrôle judiciaire n’est pas la raison principale de sa grève de la faim.

https://www.tsa-algerie.com/salah-dabouz-nest-plus-sous-controle-judiciaire-mais-decide-de-poursuivre-sa-greve-de-la-faim/

Me Salah Dabouz n’est plus sous contrôle judiciaire

https://www.algerie1.com/actualite/levee-de-controle-judiciaire-sur-l-avocat-salah-dabouz-et-le-syndicaliste-aouf-hadj-brahim

Levée du contrôle judiciaire pour Salah Dabouz et Hadj Brahim Aouf

En grève de la faim depuis 15 jours, Salah Dabouz n’est plus sous contrôle judiciaire

Salah Dabouz et Hadj Brahim Aouf ne sont plus sous-contrôle judiciaire

https://www.observalgerie.com/actualite-algerie/avocat-salah-debbouz-levee-controle-judiciaire/

Levée du contrôle judiciaire pour Salah Dabouz et Hadj Brahim Aouf

https://www.huffpostmaghreb.com/entry/levee-du-controle-judiciaire-sur-salah-dabouz-et-hadj-barhim-aouf_mg_5d382defe4b004b6adb8680d

https://www.ouest-france.fr/monde/algerie/algerie-controle-judiciaire-leve-pour-un-avocat-en-greve-de-la-faim-6457434

https://www.lorientlejour.com/article/1180169/algerie-controle-judiciaire-leve-pour-un-avocat-toujours-en-greve-de-la-faim.html

Algérie: contrôle judiciaire levé pour un avocat, toujours en grève de la faim

Analyse : De quoi est le signe la levée du contrôle judiciaire pour Dabouz et Aouf ?

https://www.frontlinedefenders.org/en/case/intimidation-harassment-salah-dabouz (ENGLISH)

#SalahDabouz

#Salah_Dabouz

Algeria: Au 14 ème jour de sa grève de la faim, maître Salah Dabouz continue de subir le harcèlement judiciaire

le 21 juillet, 2019

Image may contain: text

Image may contain: 8 people, including Kacem Soufghalem, people smiling, outdoor

Maître Salah DABOUZ est à son 14 ème jour de la grève de la faim. Aujourd’hui, comme c’est le cas depuis près de trois mois, il s’est présenté pour la troisième fois, en une semaine, au tribunal de Taghardayt (Ghardaïa) pour une simple signature. Me Dabouz est victime d’un acharnement, sans précédent en Algérie, de l’appareil judiciaire orchestré par le procureur Général, le président de la cour et tout le personnel près le tribunal de Taghardayt sous ordres du wali de Tagahardayt et de ses supérieurs hiérarchiques, civiles et militaires.

La grève de la faim reste le dernier recours de Me Dabouz après avoir épuisé toutes les voies judiciaires pour contester le déni de justice. La justice en Algérie et à Taghardayt en particulier n’est qu’un appareil dirigé par une bande de racistes et criminels. Cette institution s’attaque aux Mzabs, notamment les militants et les syndicalistes. La « justice » à Taghardayt refuse l’ouverture d’une enquête sur l’assassinat du Dr. Kameleddine Fekhar. Ceci montre clairement son implication dans ce crime. C’est cette même bande d’assassins qui a mis Me DABOUZ sous contrôle judiciaire, trois fois par semaine à 600 Kilomètres de chez lui. Cet harcèlement judiciaire est révoltant, scandaleux et honteux.

En marge du soulèvement des algériens chaque vendredi, depuis le 22 février, le pouvoir en place s’attaque à tout ce que représente l’identité amazighe. Des centaines de manifestants sont en prison, sous ordres d’un général, pour avoir brandit le drapeau berbère. Le même pouvoir méprise, au pays du Mzab, les autochtones et leur fait subir le pire.

A la répression des uns s’ajoute le silence des autres. En effet, les médias algériens étatiques ou privés n’évoquent jamais la grève de la faim de Me Salah Dabouz, comme ils sont restés muets sur les cas des militants Fekhar, Khyat et Tichaabet entre autres.

Me Dabouz, connu partout en Algérie pour sa défense des droits de l’homme, a été souvent l’invité des plateaux de télévisions algériennes comme Almagharibia, Echerouk, Amel TV et Dzaïr News, sur des affaires d’atteinte aux droits humains. Ces mêmes chaînes le boycottent aujourd’hui quand ce sont ses droits humains, d’abord puis de citoyen, d’avocat qui sont bafoués.

Il y a aussi ces millions d’Algériennes et Algériens qui sortent tous les vendredis chanter le fameux Khawa-Khawa, à l’exception d’une minorité de militants sincères, observent dans leur majorité un silence de cimetière quand il s’agit de l’affaire de Me Dabouz ou d’un autre Mozabite, le même silence qui a tué le Dr. Fekhar. La classe politique et la société civile dans sa majorité ne fait pas exception.

Après avoir aidé les criminels par le silence dans l’assassinat de Fekhar, les silencieux d’hier restent toujours muets quant aux causes qui ont poussé Me Dabouz à observer une grève de la faim illimitée. Certains, au lieu de condamner les menaces de mort reçues par Me Dabouz, devant le siège même du tribunal, sans qu’aucune mesure ne soit prise par les services concernés ainsi que le refus du tribunal de réceptionner les requêtes de l’avocat et de lui fournir une copie du dossier de sa cliente, Mme Zahira Fekhar, sur sa plainte contre les assassins de son mari, ils excellent dans l’art de persuader l’avocat d’arrêter sa grève de la faim en exprimant leur « crainte » de le voir mourir comme le Dr Fekhar. Cette attitude n’est-elle pas une façon implicite de dire que Fekhar est mort suite à sa grève de la faim et non pas assassiné ?

Izmulen exprime son solidarité indéfectible avec Me Salah Dabouz et s’indigne et condamne le silence complice et assassin des même silencieux d’hier. Elle prend à témoin l’opinion publique quant à la responsabilise des autorités algériennes nationales et au niveau de Taghardayt, quant à toute atteinte à l’intégrité morale et physique de Me Dabouz.

Paris le 21 mai 2019
Président d’Izmulen
Mohammed DABOUZ.

(Izmulen Droits At Mzab Facebook, 21/07/19)

Image may contain: 2 people, people standing, crowd and outdoor

Image may contain: 4 people, people standing

Un rassemblement est tenu aujourd’hui 21 juillet 2019 à la place des libertés #Said_Mekbel à #Bejaia en solidarité à Maître Salah Dabouz qui est en grève de la faim depuis quatorze jours pour protester contre l’injustice et la pression faite sur lui par les autorités notamment par le tribunal de #Ghardaia qui l’oblige de se présenter trois fois par semaine devant le juge d’instruction de Ghardaia et que lui habite à #Alger.

● Soyons tous solidaires avec lui et restons toujours mobilisés pour la libération des détenus d’opinion.
● #Nous_sommes_tous_Salah_Debouz
● #a_bas_la_dictature

(Fares Mansouri Facebook, 21/07/19)

Image may contain: 6 people, people smiling, shoes and outdoor

(Merzoug Touati Facebook, 21/07/19)

Sit-in aujourd’hui à Béjaïa

Salah Dabouz, avocat et militant en grève de la faim : « Je maintiens mon action et j’irai jusqu’au bout »

https://www.frontlinedefenders.org/en/profile/salah-dabouz (ENGLISH)

https://www.ordineavvocaticagliari.it/docs/news_22_07_2019_23982.pdf?fbclid=IwAR1LLJy9a27NoCV3hqefkxS6s_ps87hlvvQrmetJgNB9FfgLQytmK5SBk1o (ITALIANO)

#SalahDabouz

#Salah_Dabouz

#Nous_Sommes_tous_Salah_Debouz

Image may contain: Salah Dabouz

Image may contain: 1 person, text and indoor

 

Algeria: Me Salah Dabouz est toujours en grève de la faim depuis le 8 juillet

le 21 juillet, 2019

Image may contain: 1 person, text

J’ai parlé à Me Salah Dabouz, il a une voix très fatiguée. Il m’a confié qu’il est vraiment fatigué et qu’il va profiter du voyage pour dormir.
Son état est vraiment inquiétant.
Je demande aux camarades de l’entourer et de s’assurer des bonnes dispositions.

Image may contain: 2 people, including Salah Dabouz, people sitting

Salah Dabouz a signé et reprend le bus, par cette canicule pour rentrer chez lui; et est toujours en grève de la faim depuis le 8/7/2019.
Ce contrôle judiciaire est une torture morale et physique.

(Mounira Moon Facebook, 21/7/19)

Me salah Debouz est en route pour Ghardaïa pour signer son contrôle judiciaire.
Il se déplace par bus .
Il est sur la route depuis hier à 22h.
Il est en grève de la faim depuis le 08/07/2019.
#solidarité avec
Me #salah #Dabouz

(Kacem Soufghalem Facebook, 21/07/19)

Image may contain: text

(Sabrina Zouagui Facebook, 21/07/19)

Image may contain: 2 people, text