Tag Archives: Senegal

Senegal/The Gambia: LAWYER OUSMAN SILLAH BREAKS HIS SILENCE

July 22, 2019

Folks enjoy lawyer Ousman Sillah’s 2004 Interview published in the Independent newspaper on 20thFebruary 2004.The interview was conducted by our special correspondent Dr. Ebrima Ceesay.

After the attempted assassination of lawyer Ousman Sillah who was shot some time in December 2003, the veteran lawyer gave me an exclusive on 18th February 2004, as soon as he was discharged from hospital in Dakar. Thanks to his son Pa Modou (Shortie), I was the first journalist to have interviewed lawyer Ousman Sillah. The story was also published in the now defunct Independent newspaper on 20thFebruary 2004.

 “The Doctors in Senegal have now removed the bullets that were shot into me and have given them to my wife. I have lost one kidney and there is also a slight disfigurement to my face as a result of the gun shots. Although I have lost one of my kidneys, I nonetheless thank God for sparing my life”.

These were the words of Lawyer Ousman Sillah, now out of hospital and continuing his recovery at a friend’s home in Dakar, Senegal. For merely carrying out his job and defending Baba Jobe in line with the ethics of the legal profession, Mr. Sillah has paid a heavy price. Yahya Jammeh has brought lawlessness, tyranny and repression to replace the rule of law in The Gambia, and Ousman Sillah has been a victim of this wicked regime. Speaking exclusively to me, in a recent telephone interview, Lawyer Sillah said that he had no doubt in his mind that the shooting was a state-sponsored act and had been motivated by his aggressive defence of his client, Baba Jobe.

“I don’t know the names of those who carried out the shooting, but I have a conviction that it was state-sponsored. There is a lot of circumstantial evidence to show that this was an attempted murder carried out by people acting on behalf of the state,” Sillah continued.

LAWYER OUSMAN SILLAH BREAKS HIS SILENCE

https://allafrica.com/stories/200705071230.html

Gambia: “I was Shot At Point Blank And Survived’

Alagi Yorro Jallow: Remembering of late Doyen of Gambian Journalists for All Seasons -Deyda Hydara

Senegal: Sortie de Me Babou dans la presse : Des avocats fustigent son attitude

le 21 septembre, 2018

Affaire des médicaments saisis à Toubel : Me Abdoulaye Babou reçoit des menaces de mort

Le point de presse de Me Abdoulaye Babou organisé pour dénoncer des menaces de mort à son encontre irrite le président du Comité sénégalais des droits de l’homme. Pour Me Pae Sène, le chemin emprunté par son confrère n’est pas le meilleur d’autant plus qu’il y avait des moyens plus adéquats dans ce genre de situation.

«Un avocat ne doit pas être menacé dans l’exercice de ses fonctions parce que l’avocat est un acteur de la justice et de là, il est protégé par toutes les lois qui organisent le fonctionnement de la justice», a déclaré Me Pape Sène au micro de la Rfm, repris par nos confrères de Pressafrik.
Cependant, ajoute-t-il, «je déplore un peu cette attitude de notre confrère qui consiste par presse interposée à en parler. Quand un avocat fait l’objet de menaces de la part de citoyens ou de justiciables, l’avocat doit s’en remettre au bâtonnier de l’Ordre des avocats parce que nous sommes dans un ordre qui est organisé avec à sa tête un bâtonnier, un Conseil de l’ordre et un conseil de discipline».

Me Pape Sène revenait sur les accusations de Me Abdoulaye Babou qui défendait les intérêts du Conseil de l’ordre des pharmaciens du Sénégal dans l’affaire des faux médicaments saisis à Touba Bélela en 2017.Me Babou avait fait savoir que ces menaces dont il a fait l’objet émanent de Dr Khadim Mbacké. Mais, ce dernier a formellement nié être de prêt ou de loin mêlé à cette affaire.

http://xalimasn.com/sortie-de-me-babou-dans-la-presse-des-avocats-fustigent-son-attitude/

https://www.senenews.com/actualites/affaire-des-medicaments-saisis-a-toubel-me-abdoulaye-babou-recoit-des-menaces-de-mort_247865.html

https://www.igfm.sn/me-abdoulaye-babou-menace-de-mort/

http://www.senegal7.com/menaces-de-mort-dr-khadim-mbacke-dement-me-babou-sur/

Congo Brazzaville/Senegal: Arrêté au Congo Brazzaville : Me Boucounta Diallo déclare avoir assisté « au deuil du droit au Congo-Brazzaville ».

le 24 janvier, 2017

Arrêté au Congo Brazzaville : Me Boucounta Diallo déclare avoir assisté « au deuil du droit au Congo-Brazzaville ».

Me Boucounta Diallo a passé une journée mouvementée hier, lundi 23 janvier, à Brazzaville, au Congo. Venu défendre l’opposant congolais André Okombi Salissa, accusé de détention d’armes de guerre et d’atteinte à la sureté de l’État, l’avocat sénégalais a été interpellé et conduit à la Direction générale de surveillance du territoire (Dgst) avant d’être relâché. Surpris par l’incident, Me Diallo a déclaré avoir assisté « au deuil du droit au Congo-Brazzaville ».

L’affaire a eu pour cadre le tribunal de grande instance de Brazzaville. À l’ouverture du procès d’André Okombi Salissa, Me Boucounta Diallo est monté au créneau pour dénoncer que son client arrive au tribunal menottes aux poignées.

Le Procureur, André Gakala Oko, s’emporte. « Lui, n’est pas congolais, vocifère-t-il. Quand il arrive, il doit se présenter au Procureur. Il se constitue. Vous l’avez fait et pourquoi pas lui ? » Un des avocats du pool de la Défense de rétorquer : « Nous avions demandé à votre secrétariat de l’enregistrer. »

Le Procureur ne veut rien entendre. Il ordonne l’interpellation de Me Diallo et recommande son expulsion du territoire congolais. Aux dernières nouvelles, l’avocat n’a pas été expulsé.

http://www.lateranga.info/Arrete-au-Congo-Brazzaville-Me-Boucounta-Diallo-declare-avoir-assiste-au-deuil-du-droit-au-Congo-Brazzaville_a18498.html

http://senego.com/lavocat-me-boucounta-diallo-interpelle-par-la-justice-congolaise_429273.html

Senegal: La juge Racky Dème arrête Me Marie Wade du Barreau de Paris, en pleine audience pour rébellion : les avocats boycottent toutes les audiences

le 3 février, 2016

palais-de-justice-Dakar

Le plafond du Palais de justice a failli voler en éclats, ce 3 février 2016. A l’origine, une vive altercation entre avocats et magistrats, suite à l’interpellation d’une avocate pour trouble d’audience au Tribunal des flagrants délits.

Selon le reporter de Actusen.com présent sur les lieux au moment des faits, tout est parti de l’avocate Me Marie Wade, membre du Barreau de Paris.

Me Marie Wade fait irruption dans la Salle d’audience, sans porter de robe, converse avec un de ses confrères et défie la Présidente du Tribunal…

En effet, c’est en pleine audience que l’avocate a fait irruption dans la Salle d’audience, en plein procès. Et ce, sans avoir porté sa robe. La Présidente du Tribunal du jour, en l’occurrence Racky Dème, la prenant pour une personne étrangère au Palais de justice, l’interpella en ces termes : “Madame, vous ne savez pas que nous sommes en audience?”.

…la juge Racky Dème la fait arrêter en pleine audience…

http://www.actusen.com/la-juge-racky-deme-arrete-lavocate-marie-wade-en-pleine-audience-pour-rebellion-les-avocats-boycottent-toutes-les-audiences/#

Senegal authorities arrest lawyer in Karim Wade corruption case

JURIST] Authorities in the Republic of Senegal [official website, in French] arrested Amadou Sall on Monday, a lawyer for ex-government official Karim Wade who is facing corruption charges. It is believed Sall was arrested [AP report] for remarks he made at a recent political event. Wade is awaiting a verdict on charges of corruption [JURIST report] and embezzlement of approximately USD $238 million. The verdict is scheduled for March 23.

Karim Wade is the son of former president Abdoulaye Wade, who served as president of Senegal from 2000-2012. Since Abdoulaye Wade exited office in 2012, a number of government officials in Senegal have been investigated for charges of illegal enrichment. Karim Wade served as minister for infrastructure, international co-operation, energy and air transportation from 2000-2012. Wade’s imprisonment has received international attention.

http://jurist.org/paperchase/2015/03/jurist-police-authorities-in-senegal.php