Algeria: Attempted killing of human rights defender Salah Dabouz

September 11, 2019

Salah Dabouz

On 9 September 2019, human rights defender Salah Dabouz was attacked and stabbed by two masked men in the Chouahin neighbourhood of Ghardaïa in an attempted killing.

Salah Dabouz is a prominent Algerian human rights defender and a defence attorney representing several activists across Algeria. Salah Dabouz previously served as the President of the Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (Algerian League for the Defence of Human Rights, LADDH), an independent association founded in 1985. LADDH works on  documentation of human rights violations in Algeria committed by security services and armed groups. Salah Dabouz is also a member of the Commission on Human Rights of the International Union of Lawyers, and a founding member of the Autonomous Union of Lawyers in Algeria.

On 9 September 2019, during Salah Dabouz’s visit to the city of Ghardaïa, two masked men attempted to kill the human rights defender when they attacked and stabbed him. Previously, Salah Dabouz received a death threat; he submitted a complaint to the Prosecutor’s Office of Ghardaïa on 27 June 2019, but the Algerian Authorities did not respond to the death threat, as no investigation was carried out.

https://www.frontlinedefenders.org/en/case/attempted-killing-human-rights-defender-salah-dabouz

Human rights lawyer stabbed in “attempted murder”

https://www.tsa-algerie.com/derniere-minute-salah-dabouz-victime-dune-agression-a-larme-blanche/ (FRANCAIS)

https://www.observalgerie.com/actualite-algerie/algerie-le-defenseur-des-droits-de-lhomme-salah-dabouz-agresse-a-larme-blanche/ (FRANCAIS)

https://www.huffpostmaghreb.com/entry/maitre-salah-dabouz-agresse-a-l-arme-blanche-par-des-hommes-cagoules-a-ghardaia_mg_5d774809e4b064513573c329 (FRANCAIS)

https://www.elwatan.com/edition/actualite/salah-dabouz-agresse-par-des-individus-cagoules-a-ghardaia-09-09-2019 (FRANCAIS)

Image may contain: text

Image may contain: 1 person, sitting

Communiqué 23/2019

Maître Salah Dabouz victime d’une tentative d’assassinat

Monsieur Kacem Soufghalem, militant mzab des adroit de l’homme, ancien compagnon de cellule du docteur Fekhar et ami de Me Dabouz, a rapporté sur sa page Facebook : « Me Salah Dabouz a été victime d’une agression à l’arme blanche dans le quartier chouahin à Ghardaïa. Je viens de le transporter aux urgences. Des hommes cagoulés l’ont agressés selon ses premiers dires ».

Selon M. Soufghalem, Me Salah Dabouz se rendait chez Hadj Brahim Aouf, un autre militant et ami de l’avocat, lorsque deux jeunes hommes cagoulés l’ont attaqué à l’arme blanche. Il a cinq points de sutures sur l’un des bras qui ont été lacérés au couteau, lorsqu’il a tenté de se couvrir le visage. En se défendant, les deux assaillants l’ont jeté à terre. Me Dabouz souffre de blessures et coups violents à la tête.

Ceux qui ont menacés Me Dabouz de mort, il y a quelques mois, à la sortie du tribunal de Ghardaïa dont la plainte est restée sans suite, sont passé à l’action. Me Dabouz vient d’être victime d’une agression par arme blanche à Taghardayt (Ghardaïa). Nous tenons responsables de cette agression les autorités de Taghardayt complices par leur passivité. Ils peuvent même être les commanditaires.

Après avoir éliminé le Docteur Fekhar, ils essayent d’éliminer ceux qui restent et qui refusent de se taire. Ceux qui les dénoncent. Soit vigilant cher ami Kacem. Tu es ciblé toi aussi par la même mafia qui n’a ni âme ni conscience.

Si les deux exécuteurs de la tentative d’assassinat de l’avocat courage, Me Salah Dabouz, ne sont pas connus car encagoulés, les commanditaires, eux, ils sont bien connus. A leur tête le général dictateur Ahmed Gaid-Salah et ses sous-traitants locaux, le Wali Azzeddine Mechri, le procureur général Mohamed Bensalem, Mohamed Bouhrich, Juge d’instruction de la première chambre du tribunal de Taghardayt. Khathir Bouzidaoui, procureur de la république près le tribunal de Taghardayt, Mohamed Fahim, Président de la cour de Taghardayt et de la chambre d’accusation, et bien d’autres.
En effet, quand Me Dabouz avait déclaré qu’il rentrait en grève de la faim, il avait cité parmi les causes, en plus du dénie de justice, la non prise au sérieux de sa plainte contre des menaces de mort qu’il avait reçu devant le tribunal même de Taghardayt, à l’occasion de sa présentation pour signer le contrôle judiciaire auquel il était soumis trois fois par semaine à 600 Km de chez lui.

Nous condamnons énergiquement cette tentative d’assassinat et assurons toute notre solidarité indéfectible à Me Salah Dabouz. Si nous n’avons aujourd’hui que nos mots pour faire face à ces injustices, nous faisons la promesse de tout faire pour poursuivre en justice les criminels responsables de cette agression et de l’assassinat du docteur Fekhar et de tant d’autres crimes.

Paris le 09 septembre 2019
Président d’Izmulen
Mohammed Dabouz

(Izmulen Droits At Mzab Facebook, 10/09/19)

Tagged: ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: