Daily Archives: 20/08/2019

France/Day of the Endangered Lawyer/Iran: G7 des avocats : les avocats défendent l’État de droit

le 20 août, 2019

G7 des avocats : les avocats défendent l’État de droit

Dans le cadre de la présidence française du G7, s’est tenu à Paris le G7 des Avocats, les 11 et 12 juillet derniers. Les institutions nationales représentatives de la profession d’avocat des pays membres du G7 se sont ainsi réunies pour préparer, de concert, des recommandations à destination de la présidence du G7, en vue de la réunion des chefs d’État et de gouvernement au sommet de Biarritz, du 24 au 26 août prochains.

Alors que la cité basque doit accueillir fin août le sommet du G7 centré sur la lutte contre les inégalités, la société civile est, elle aussi, sous l’impulsion de la présidence française, invitée à y contribuer. Dans ce cadre, les représentants des avocats – porte-paroles des 1,8 million d’avocats des pays du G7 – se sont retrouvés à Paris pour promouvoir l’État de Droit, l’accès à la Justice, les principes fondamentaux de la démocratie et l’indépendance de la Justice. Initié par la présidente du Conseil national des barreaux (CNB), Christiane Féral-Schuhl, étaient ainsi réunis à cette occasion la Japan Federation of Bars Associations (Japon), la Canadian Bar Association (Canada), l’American Bar Association (États-Unis), le Consiglio nazionale Forense (Italie), la Deutscher Anwaltverein (Allemagne), la Law Society of England and Wales (Royaume-Uni) et le Conseil des Barreaux européens (Union européenne).

Au terme de ces deux jours de débats, une résolution commune a ainsi été établie « par les délégations mobilisées à l’intention des gouvernements des pays du G7, synthétisant un ensemble de propositions visant à promouvoir l’État de Droit, l’accès à la Justice, les principes fondamentaux de la démocratie et l’indépendance de la Justice », assure le CNB. « En créant le groupe d’engagement des avocats, c’est le Droit qui prend toute sa place dans les débats du G7 et la reconnaissance de l’engagement de notre profession au sein de la société. Il n’y a pas un seul sujet abordé qui ne fasse appel au Droit que défendent et portent les avocats… La justice est un pilier des états démocratiques et nous sommes fiers que nos premiers travaux réalisés avec nos homologues des pays du G7 permettent à la profession de devenir le 8e groupe d’engagement ! » poursuit l’instance représentative des avocats français. « En créant le groupe d’engagement des avocats, c’est le Droit qui prend toute sa place dans les débats du G7 et la reconnaissance de l’engagement de notre profession au sein de la société. Il n’y a pas un seul sujet abordé qui ne fasse appel au Droit que défendent et portent les avocats… La justice est un pilier des états démocratiques et nous sommes fiers que nos premiers travaux réalisés avec nos homologues des pays du G7 permettent à la profession de devenir le 8e groupe d’engagement ! » a commenté Christiane Féral-Schuhl à cette occasion.

Les propositions portées par les délégations des sept États :

Nous publions ci-après les résolutions communes portées par les sept délégations :

« 1. Nous, les représentants des organisations nationales de la profession d’avocat des pays membres du G7 constitués en tant que groupe d’engagement « Avocats 7 – Lawyers 7 » ;

2. Réunis à Paris les 11 et 12 juillet 2019 à l’occasion du « G7 des Avocats » ;

3. Rappelant le rôle essentiel de la profession d’avocat dans la préservation de l’État de droit, l’accès à  lajustice et les principes fondamentaux de la démocratie, et notamment l’indépendance de la justice.

19. Consacrer le droit à l’assistance d’un avocat et la protection de l’avocat dans l’exercice de ses fonctions et sensibiliser les organisations internationales, les États et les acteurs internationaux de l’importance d’une protection effective des avocats.

20. S’engager à soutenir des actions visant à consacrer la Journée internationale de l’avocat en danger et encourager les autres pays à faire de même. »

Trois déclarations ratifiées ne font pas l’unanimité

En marge de cette réunion, trois autres déclarations ont également été signées.

La première, concernant les opportunités offertes par le numérique et l’intelligence artificielle et déclinée en sept propositions, n’a pas été ratifiée par la délégation américaine.

Une autre déclaration portait sur la libération immédiate de l’avocate iranienne Nasrin Sotoudeh, laquelle a été condamnée dans son pays à 33 ans de prison et à 148 coups de fouet, « inculpée en représailles de son travail pacifique en faveur des droits humains, d’“incitation à la corruption et à la prostitution”, d’avoir commis ouvertement “un acte immoral… en apparaissant en public sans porter le hijab (voile)” et de “troubles à l’ordre public”», comme le souligne Amnesty International, n’a pas été ratifiée ni par la délégation américaine, ni la délégation japonaise. Vivement mobilisés, de nombreux barreaux français ont cette année désigné Nasrin Sotoudeh membre d’honneur de leur barreau.

Enfin, une déclaration commune contre la peine de mort a été ratifiée à cette occasion. Seuls les États-Unis se sont encore une fois abstenus.

http://www.jss.fr/article.awp?P1=1712&P2=G7_des_avocats__les_avocats_defendent_l’Etat_de_droit_&fbclid=IwAR10JEC5krtRoLR0H8DCxKkImQsjjjbYr_mkGlLzQKVrpwFIxy6bUkVXTt4

https://www.cnb.avocat.fr/fr/actualites/g7-des-avocats-signature-dune-declaration-commune

https://www.affiches-parisiennes.com/g7-les-avocats-porteront-20-propositions-9220.html

https://www.liberation.fr/depeches/2019/08/20/biarritz-les-anti-g7-sont-prets-la-justice-aussi_1746212

https://information.tv5monde.com/terriennes/egalite-femmes-hommes-grande-cause-mondiale-le-g7-de-biarritz-sera-t-il-feministe-299512

DAY OF THE ENDANGERED LAWYER – 24 January 2020 – PAKISTAN

https://defendlawyers.wordpress.com/2019/06/22/pakistan-day-of-the-endangered-lawyer-january-24-2020-pakistan/

Homepage

#DayoftheEndangeredLawyer

Day of the Endangered Lawyer

Singapore/Malaysia: Surendran urges Singapore to drop charges against lawyer defending Malaysian on death row

August 20, 2019

International Human Rights lawyer M. Ravi speaks during a press conference in Petaling Jaya July 23, 2019. ― Picture by Miera Zulyana

Lawyers for Liberty legal adviser N. Surendran today urged Singaporean authorities to stop persecuting lawyer M. Ravi, who is representing mentally challenged Malaysian death row inmate Nagaenthran Dharmalingam.

Singapore’s Attorney General had initiated action against Ravi by filing a complaint with the Singapore Law Society for allegedly “prejudicing the administration of justice”.

“The AG has filed a complaint on those grounds to the Singapore Law Society, which is likely to result in Ravi being barred from legal practice. In addition, contempt of court charges may also be brought against him.

“We condemn this high-handed action against M. Ravi and demand that Singapore drops all charges against him. We further demand that Singapore cease and desist from further threatening or interfering with the lawyers of the Malaysian death row prisoners.

“We also urge the Malaysian government to make urgent representations to Singapore in protest against the continual persecution and threats against the lawyers of Malaysian death row prisoners,’’ said Surendran in a statement today.

Surendran had previously likened Singapore’s treatment of those in death row to that of North Korea, claiming it has forgone norms that are observed under the international law and the UN Convention on the Rights of Persons with Disabilities.

https://www.malaymail.com/news/malaysia/2019/08/20/surendran-urges-singapore-to-drop-charges-against-lawyer-defending-malaysia/1782338

https://www.themalaysianinsight.com/s/176928

https://www.msn.com/en-sg/news/national/group-slams-charges-against-lawyer-of-malaysian-on-death-row-in-singapore/ar-AAG32kN

https://www.thestar.com.my/news/nation/2019/08/20/drop-charges-against-lawyer-representing-malaysian-on-death-row-singapore-told

AGC files complaint to Law Society against M Ravi for ICJmemo to Malaysian government over drug mule Nagaenthran’scase

Lawyer M Ravi speaks to ABC News Australia regarding Singapore’s latest “execution binge”

AGC files complaint to Law Society against M Ravi for ICJ memo to Malaysian government over drug mule Nagaenthran’s case

https://www.todayonline.com/singapore/m-ravi-returns-law-practice-after-reality-jolt-spurred-high-profile-incidents

International human rights lawyer, M Ravi gets back his practising certificate after four years

https://www.thesundaily.my/local/move-to-disbar-death-row-inmate-s-lead-counsel-in-singapore-CA1288631

Group slams charges against lawyer of Malaysian on death row in Singapore

https://www.malaysiakini.com/news/488662

https://en.wikipedia.org/wiki/M_Ravi

Cameroon: Michèle Ndoki, a symbol of political hope, faces death penalty

August 19, 2019

Sentenced to six months in prison for taking part in a banned demonstration, lawyer and activist Michèle Ndoki of the opposition Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) faces the death penalty in other cases.

 

Aboard the black Toyota Prado, which is driving her to the Nigerian border on February 26, Michèle Ndoki is taking every precaution to leave the country in complete discretion. Her companion, who remains her only intermediary with the rest of the world, does the same by turning off his phone, after briefly answering a few phone calls.

The lawyer has felt in danger since she was shot three times in the thigh on the sidelines of an MRC demonstration. For nearly a month, she lived as a recluse in her residence in Limbe. Tired of this situation, she is counting on this journey to make herself safe.

But the journey will be short. Although wearing a long loincloth dress and a large scarf almost covering her face, the officials at the Ekok border crossing have no difficulty in recognizing the person who has just distinguished herself, through her advocacy, as the star of the post-election hearings.

The arresting officer does not have an arrest warrant, he presents her with a “list of political activists banned from leaving the territory” on which her name appears. The lawyer protests, even though she knows she won’t be able to make him see reason.

On the same day, she was transferred to Yaoundé and then incarcerated some time later in the main prison of Kondengui.

The news of Michèle Ndoki’s arrest caused a shock wave across the public sphere.

 

https://www.theafricareport.com/16359/cameroon-michele-ndoki-a-symbol-of-political-hope-faces-death-penalty/

https://www.hrw.org/news/2019/08/20/cameroon-detainees-tortured

https://www.lebledparle.com/actu/politique/1108775-mrc-apres-sa-condamnation-me-ndoki-recoit-un-message-d-encouragement-de-celestin-monga (FRANCAIS)

https://www.camer.be/76292/6:1/cameroun-marches-blanches-six-mois-de-prison-ferme-pour-michele-ndoki-cameroon.html (FRANCAIS)

https://www.jeuneafrique.com/816990/politique/cameroun-michele-ndoki-nouvelle-figure-de-lengagement-politique/ (FRANCAIS)

https://www.hrw.org/fr/news/2019/08/20/cameroun-des-detenus-tortures (FRANCAIS)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michelle_Ndoki (FRANCAIS)