UIA: Union internationale des avocats – Rapport annuel 2016

le 12 septembre, 2017

Union internationale des avocats - Rapport annuel 2016

Dans son rapport annuel 2016, l’Union internationale des avocats (UIA) présente les réalisations de l’institution au cours de l’année 2016 : principaux faits marquants, formations et séminaires, actions de l’UIA-IROL (Institute for the Rule of Law) en matière de défense de la défense, actions menées en faveur de l’indépendance des avocats et pour la promotion de l’État de droit dans le monde, etc. Un focus spécial a été donné à la crise migratoire et aux actions proposées par l’association pour informer les avocats sur leur rôle dans la défense des droits des réfugiés.

« Ce rapport annuel vous présente les réalisations de l’UIA pendant l’année 2016, pendant laquelle j’ai eu le grand honneur et la responsabilité de la présider (…) Lors de ma prise de fonction, en 2015, au congrès de Valence, j’avais exprimé mon souhait, partagé par les présidents, de poursuivre nos travaux dans trois domaines : l’État de droit, la formation des avocats et le service aux organisations d’avocats dans le monde » déclare Jean-Jacques Uettwiller, président de l’UIA pour la mandature 2015-2016, dans l’avant-propos du rapport. C’est donc autour de ces thèmes chers à l’ancien président que s’est organisée la rédaction de ce document.

Comme l’a rappelé Jean-Jacques Uettwiller, en préambule de ce rapport « sur l’État de droit, le chemin est encore long et le maintien en détention de nombreux avocats (plus de 400 en Turquie) pour des motifs liés à leur exercice professionnel et quels que soient les efforts de l’UIAIROL, est bien loin de nos objectifs ». Les exemples sont en effet nombreux concernant les avocats emprisonnés et arrêtés sans véritables raisons. À chaque fois, l’association a riposté ou montré sa désapprobation.

Ainsi, le 25 avril 2016, l’ancien bâtonnier du Burkina Faso, Mamadou Traoré a été interpellé à Ouagadougou. À la suite de son audition, il a été incarcéré à la maison d’arrêt et de correction des armées (MACA). L’UIA a alors fait part de son inquiétude au barreau burkinabé. En France, le 7 mars 2016, les avocats Julien Brel et Benjamin Franco du barreau de Toulouse ont été convoqués par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) en raison d’une plainte déposée par des policiers pour « rébellion et dénonciation calomnieuse ». L’UIA a alors écrit au bâtonnier du barreau de Toulouse pour lui faire part de son soutien. Autre illustration de violences commises sur la profession : le 5 février 2016, les avocats Zeinab Dahboul, Zeinab El Hajj, Raed Hamdan et Zaher Azoury, membres du conseil de l’Ordre, ont été agressés par un groupe d’individus armés. Dans un communiqué de presse, l’UIA a condamné les agressions et a exprimé sa solidarité avec les avocats libanais.

http://www.jss.fr/Union_internationale_des_avocats__Rapport_annuel_2016-1038.awp?AWPID98B8ED7F=FD1FFBBD4AF7490E0DAD843631B03AB7409F54EA

Tagged:

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: