Daily Archives: 04/07/2016

France: Discipline des avocats : défense de déranger

le 4 juillet, 2016

Le 23 juin 2016, la Cour d’appel de Grenoble a condamné Bernard Ripert, avocat au Barreau de Grenoble, âgé de 65 ans, à la peine de 3 ans de suspension dont un an avec sursis notamment pour sa libre expression.

Cette décision, rendue au terme de vingt-six heures d’audience, intervient sur appel du procureur général contre une décision de relaxe rendue le 11 mai 2016 par onze avocats de cinq barreaux différents, dont cinq bâtonniers parmi lesquels une ancienne vice présidente du Conseil national des barreaux.

L’audience tenue par le premier président de la Cour d’appel et en présence du procureur général a mis en évidence la nécessité de réformer en profondeur la procédure disciplinaire afin qu’elle ne soit plus le moyen de faire taire une défense, debout et résistante, sans laquelle les décisions de justice sont dénuées de légitimité.

La Cour n’a pas pu s’empêcher de prononcer le huis clos en cours d’audience sous un fallacieux prétexte de sécurité. Avait-elle peur ou honte ?

La justice disciplinaire, à la fois juge et partie, a condamné un avocat pour « déstabilisation voulue » et « propos blessants et outrageants » contre l’un des membres qui la composait.

Ces juges, forts du soutien du garde des sceaux, se sont arc-boutés sur leur pouvoir disciplinaire refusant tout dépaysement de l’affaire.

La censure des juges à l’encontre de la liberté d’expression de la défense – dont la CEDH rappelle régulièrement qu’elle participe au débat d’intérêt général- est particulièrement inquiétante.

Le Ministère Public a requis la radiation de l’avocat pour le confort et la tranquillité de juges qui la lui ont évidemment accordée, travestie en une suspension de trois ans.

http://lesaf.org/discipline-des-avocats-defense-de-deranger/

#Ripert

Kenya: les avocats en colère après le meurtre de l’un de leurs confrères

le 4 juillet, 2016

Les avocats sont en grève cette semaine pour protester contre l’assassinat d’un de leurs confrères, Maître Willie Kimani, tué avec l’un de ses clients et leur chauffeur de taxi la semaine dernière, en banlieue de Nairobi. Trois policiers ont été arrêtés et devraient être accusés de meurtre ce lundi 4 juillet. Me Kimani avait plaidé dans des affaires mettant en cause la police. Des défenseurs des droits de l’homme soutiennent que la police kényane se livre à des exécutions extra-judiciaires. Nassor Mohamed, le président du Barreau de l’Afrique de l’Est, estime que cet assassinat met en évidence les lacunes de la police et de la justice.

“La justice au Kenya laisse à désirer, et pas seulement au Kenya, c’est le cas dans toute l’Afrique de l’Est. Nous ne pensons pas beaucoup de bien de la police au Kenya. La dernière fois que Me Kimani a été vu vivant, c’était dans un commissariat. Cette affaire a une connotation particulière.” Maitre Nassor Mohamed

http://www.rfi.fr/afrique/20160704-kenya-avocats-kimani-colere-systeme-politico-judiciaire

http://www.bbc.com/afrique/region/2016/07/160704_kenya-protest

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/07/04/a-nairobi-les-avocats-dans-la-rue-pour-denoncer-le-meurtre-de-leur-confrere-willie-kimani_4963501_3212.html

http://www.courrierinternational.com/depeche/kenya-manifestation-nairobi-apres-le-meurtre-dun-avocat-impliquant-la-police.afp.com.20160704.doc.cr2du.xml

http://www.jeuneafrique.com/338401/politique/kenya-willie-kimani-lavocat-critique-abus-droits-de-lhomme-retrouve-mort/

Turkey: Liberté pour Ramazan & Ayse – Barreau de Paris

le 4 juillet, 2016

China: Imprisoned Lawyers (“709 Crackdown”)

July 4, 2016

http://www.chrlawyers.hk/en/content/%E2%80%98709-crackdown%E2%80%99-latest-data-and-development-cases-1800-4-july-2016

https://www.facebook.com/events/534622036721680/

http://www.laht.com/article.asp?ArticleId=2415659&CategoryId=12395

#FreeTheLawyers

Cameroun: Cameroun-France: Me Lydienne Yen Eyoum et l’espoir d’une libération qui tarde à venir

le 3 juillet, 2016

Yaoundé 03 Juillet 2015, conférence de presse conjointe entre les deux Présidents de la République: François Hollande et Paul Biya laissent espérer la libération prochaine de Me Lydienne Yen Eyoum Loyse. Le moins qu’on puisse dire, est que celle-ci tarde à venir!

Messieurs les Présidents Hollande et Biya, Me Lydienne Yen Eyoum Loyse croupit toujours dans sa cellule de la prison centrale de Yaoundé, en dépit du caractère arbitraire de sa condamnation, confirmé notamment par L’ONU, et l’espoir d’une libération prochaine laissé par votre conférence de presse il y a exactement un an.

Cette brillante avocate de l’État du Cameroun doit être libérée, indemnisée, mais surtout rétablie entièrement dans ses droits comme l’exige l’avis du groupe de travail sur la détention arbitraire de l’ONU. Elle n’est hélas pas la seule dans ce cas de figure au Cameroun. Les prisonniers politiques Marafa Hamidou Yaya et Jean-Marie Atangana Mebara (pour ne citer que ces plus connus) connaissent la même séquestration arbitraire.

https://blogs.mediapart.fr/joel-didier-engo/blog/030716/cameroun-france-me-lydienne-yen-eyoum-et-lespoir-dune-liberation-qui-tarde-venir

http://cl2p.org/

Kenya: Police officers linked to lawyer Kimani’s murder in court, detained 14 days

July 4, 2016

The three officers involved in the death of lawyer Willie Kimani arraigned in Milimani Law courts.Photo/CAROL MAINA

Three police officers linked to the death of lawyer Willie Kimani and two others have been detained for 14 days pending investigations.

Fredrick Leliman, Stephen Chebulet and Silvia Wanjiku were presented at Milimani Law courts on Monday.

The Director of Public Prosecutions told the court that investigations into the murder were complex and that they require more time do a thorough probe.

Chief Magistrate Daniel Ogembo was also asked to consider the anger and public outcry that the killing of the three men has aroused.

DPP told the court that police are following crucial leads that they believe will assist in arresting other suspects who are still at large.

 

http://www.the-star.co.ke/news/2016/07/04/police-officers-linked-to-lawyer-kimanis-murder-in-court-detained-14_c1379958

http://allafrica.com/stories/201607040195.html

Court orders 14 days detention of 3 cops in lawyer Kimani murder

Court detains cops in lawyer murder case for 14 days

PLEASE SIGN THE PETITION: https://secure.avaaz.org/en/petition/Kenyan_President_Uhuru_Kenyatta_Send_Willie_Kimanis_Murderers_To_Prison

Egypt/Italy: L’INTERPELLANZA PER CHIEDERE LA LIBERAZIONE DELL’AVVOCATO CHE DENUNCIÒ LA SCOPARSA DI REGENI

30/06/16

Malek Adly

Lunedì 27 giugno abbiamo presentato in Senato l’interpellanza per chiedere la liberazione di Malek Adly, l’avvocato egiziano di 35 anni impegnato nella difesa dei diritti umani che per primo ha denunciato la scomparsa del giovane ricercatore italiano Giulio Regeni. La più che probabile natura persecutoria della detenzione e le precarie condizioni di salute del giovane attivista egiziano ci hanno spinto a chiedere un tempestivo intervento del Governo italiano affinché si adoperi per la l’immediata scarcerazione di Adly. La nostra interpellanza segue quella già presentata alla Camera dei Deputati dal gruppo “Possibile”.

SENATO DELLA REPUBBLICA
—— XVII LEGISLATURA ——

646aSEDUTA PUBBLICA
RESOCONTO STENOGRAFICO
LUNEDÌ 27 GIUGNO 2016

INTERPELLANZA

MINEO, DE CRISTOFARO, CORSINI, TOCCI – Al Ministro degli affari esteri e della cooperazione internazionale – Premesso che:
Malek Adly è un avvocato egiziano di 35 anni, attivista nel campo della salvaguardia dei diritti dell’uomo e impegnato nella lotta contro le sparizioni forzate nel suo Paese. Adly è stato arrestato nei primi giorni di maggio 2016, poiché stava lavorando alla presentazione di una denuncia contro l’incostituzionale cessione delle isole egiziane Tiran e Sanafir all’Arabia saudita. Il suo legale, Mahmoud Belal, ha recentemente confermato sulle colonne del “Corriere della Sera” i motivi dell’arresto, dietro il quale sembrerebbe celarsi una vendetta del Governo egiziano nei confronti del giovane avvocato, reo di aver difeso diversi cittadini in casi legati alla tutela delle libertà e dei diritti civili. Adly è accusato di incitamento alla protesta, diffusione di false notizie, minaccia alla stabilità e all’unità nazionale.

http://www.corradinomineo.it/linterpellanza-per-chiedere-la-liberazione-dellavvocato-egiziano-che-denuncio-la-scoparsa-di-giulio-regeni/#

#FreeMalekAdly ‫#‏مالك_عدلي_حر‬
‫#‏مالك_في_خطر‬